Primature : Ali Bongo change la donne

jeudi 29 septembre 2016 Politique


C’est un signal fort que le palais du bord de mer a envoyé. Le nouveau Premier ministre n’est pas issu de l’ethnie fang. Depuis 1960, la géopolitique initiée par feu Léon Mba et Omar Bongo Ondimba a toujours placé à la tête du gouvernement une personnalité de l’ethnie fang.

Le 12e Premier ministre du Gabon se nomme Franck Emmanuel Issozet Ngondet.Il est de l’ethnie Kota de la province de l’Ogooué-Ivindo au nord-est du Gabon.

« Un vrai changement s’est opéré dans la géopolitique nationale.  » C’est le commentaire fait par de nombreux observateurs. En effet depuis le 17 août 1960, le Gabon n’a eu que des premiers ministres issus de l’ethnie fang. Omar Bongo Ondimba durant son règne de 42 ans a nommé 5 premiers ministres. Léon Mebiame d’avril 1975 à mai 1990. Ensuite il y a eu le financier Casmir Oyé Mba qui a passé 4 ans à la Primature. Le Dr Paulin Obame Nguema a pris la relève de novembre 1994 à janvier 1999. Jean-François Ntoutoume Emane fut chef du gouvernement de 1999 à 2006. Jean Eyeghe Ndong est le dernier premier ministre de feu Omar Bongo Ondimba. Il a passé 3 années à ce poste. Tous ces ministres ont la particularité d’être des fang de la province de l’Estuaire.

Lors de son premier septennat, Ali Bongo Ondimba a conservé le même système tant décrié. D’abord avec Paul Biyoghe Mba qui avait assuré la transition sous la présidence de Feue Rose Francine Rogombé. Ensuite Raymond Ndong Sima, également fang mais de la province du Woleu-Ntem. Daniel Ona Ondo le chef du gouvernement sortant est également issu de cette province.

Aujourd’hui, le chef de l’état a rompu avec cette vieille tradition en élevant à la fonction de Premier ministre, une personnalité de l’ethnie Kota dans la province de l’Ogooué-Ivindo. A travers cette nomination un analyste politique voit « Un clin d’œil que le chef de l’Etat fait à cette province du nord-est du Gabon qui a voté en masse pour lui. Dans le changement des paradigmes, Ali se débarrasse des vieilles méthodes de son père et sanctionne ainsi les fangs qui n’ont pas voté pour lui, tant dans la province de l’Estuaire que celle du Woleu-Ntem. »

Lors de son investiture Ali Bongo Ondimba a insisté sur le changement. Cette première s’inscrit dans la droite ligne de son projet de société.


YAO

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs