Prestation de serment : Ali Bongo Ondimba réitère son appel au dialogue national

mercredi 28 septembre 2016 Politique


A l’occasion de son investiture, le Président de la République Ali Bongo Ondimba, encore ému par les récentes émeutes post-électorales, a de nouveau appelé au dialogue national auquel il veut que toutes les forces vives de la Nation participent. Objectif : taire les querelles et bâtir ensemble un nouveau Gabon épris de paix, convivialité et stabilité.

L’un des temps forts de la cérémonie d’investiture présidentielle d’Ali Bongo Ondimba a été sans aucun doute le discours prononcé par le Président de la république, ce mardi 27 septembre courant au palais du bord de mer de Libreville. Une cérémonie à laquelle prenait part quatre candidats malheureux de la dernière présidentielle. Dans son discours de circonstance, Ali Bongo Ondimba a réitéré son appel au dialogue national, et ce, sans tabous. « Notre pays traverse une période préoccupante de son histoire, chacun de nous doit pouvoir prendre conscience des difficultés économiques et sociales que nous traversons et des défis politiques que nous avons relevé tous ensemble », a-t-il déclaré avant de poursuivre « C’est pourquoi, conforment à la tradition africaine en général, bantou en particulier, j’invite toutes les forces vives de notre Nation à s’asseoir ensemble afin de trouver les solutions qui satisfassent nos compatriotes. Chez nous, la palabre se règle en famille, dans le corps de garde. C’est l’héritage que nous avons reçu des pères fondateurs de la république : Les présidents Léon Mba et El Hadj Omar Bongo Ondimba qui nous ont inculpés les valeurs d’union, de travail et de justice ».

Voulant faire table rase du passé, Ali Bongo a insisté sur la tolérance qu’il considère comme la mère de la paix. « Nous avons tous le devoir de ne point ériger un mur entre nous. Car la tolérance est mère de la paix. J’invite donc toutes les filles et tous les fils du Gabon à participer à sa construction sur des bases plus saines », a-t-il indiqué. Dans la même foulée, le Premier Magistrat gabonais a demandé à chacun de revoir sa copie quant aux mauvais comportements qui gangrènent la société et malmènent le vivre ensemble.

Appelant les Gabonais à compter sur lui pour œuvrer au respect de l’autre, à l’attente, la fraternité et au dialogue, ce dernier a invité les uns et le autres à entrer dans une nouvelle dynamique empreinte de concorde et d’apaisement tout en précisant que cela devra se faire entre Gabonais au Gabon, et au besoin avec l’aide des frères africains.Un appel au dialogue bien accueilli sur place par les candidats de l’opposition présents à savoir Raymond Ndong Sima, Dieudonné Milama Minto’o, Gérard Ella Nguema, Bruno Ben Moubamba.


Pacôme IDYATHA

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs