Présidentielles Gabon 2009 : Ali Bongo veut développer le “pétrole vert” du Gabon

dimanche 9 août 2009 Speciales


Ali Bongo, candidat du PDG à l’élection présidentielle du 30 août 2009 au Gabon n’a pas encore publié son programme, mais il commence à en parler. Après le SMIC à 150 000 F (précisons qu’il est actuellement de 80 000 F CFA), il souhaite que le Gabon fasse partie des états “émergents”, tout comme le Brésil et l’Inde, et que le pays devienne rapidement un “Dragon” d’Afrique, au même titre que les nations d’Asie que sont Dubaï, Singapour, et Hongkong.

Cet essor peut passer par un nouveau système économique pour le candidat à la présidentielle. Le Gabon est le plus souvent considéré avant tout comme un pays producteur de pétrole, mais Ali Bongo pense que la première richesse de son pays est ses forêts. Il veut faire de la forêt gabonaise, qu’il surnomme le “Pétrole vert”, la base d’une nouvelle économie stable, diversifiée, et durable.

Le Gabon est aujourd’hui un des fervents acteurs mondiaux de la lutte contre le réchauffement climatique. Il possède 13 parcs nationaux protégés (11 % de son territoire), ceux-ci faisant l’objet d’un programme spécifique de protection et de conservation. Au niveau international, Ali Bongo a représenté en mars 2009 les pays d’Afrique centrale à une conférence organisée par le Prince Charles à Londres, dans le cadre de son Projet de sauvegarde des Forêts Tropicales Humides.

Ali Bongo a également des ambitions importantes en ce qui concerne la taxe sur le carbone gabonais. Il parle d’une véritable solution économique et écologique. A ce propos, certains économistes renommés, tel que le français Alain Quinet (Directeur Financier de la Caisse des Dépôts) estiment que le prix du carbone pourrait tripler en 20 ans ! Ali Bongo pense que le Gabon devrait s’adapter au plus tôt à cette solution naissante qui est à la fois écologique et économique.

Ali Bongo souhaite un véritable essor du marché potentiel de la préservation des forêts. Celui-ci peut représenter des centaines de milliards d’euros. Il envisage de développer cette question à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui aura lieu à Copenhague en décembre prochain. Selon lui “les pays industrialisés gagnent de l’argent grâce à leurs activités polluantes, mais on oublie trop souvent que sauver la planète peut aussi être une source de revenus”.

Les forêts gabonaises sont une grande richesse pour le Gabon. Mais le candidat du PDG veut les rendre encore plus rentables… en les préservant.

Site : www.alibongo2009.com


Gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs