En ce moment

Présidentielle : Quand le FUOPA se met lui-même hors jeu !

vendredi 29 janvier 2016 Politique


Agité avec véhémence à sa création et présenté comme la seule plateforme crédible de l’opposition, allant bouter du pouvoir Ali Bongo Ondimba, en août prochain, le Front de l’Opposition Pour l’Alternance, le FUOPA se détourne chaque jour un peu plus de son challenge.Aujourd’hui, les dissensions internes et les atermoiements révèlent au grand jour, les réelles intentions de ses membres. Le FUOPA vole désormais en éclats.

Un naufrage anticipé ! C’est ainsi qu’on pourrait désormais désigner le désordre théâtral, enregistré ces dernières semaines au sein du front uni de l’opposition, du moins ce qu’il en reste maintenant. Car le bloc qui a été présenté avec fierté à la face du monde comme une alternative crédible pour renverser Ali Bongo, au soir de l’échéance d’août prochain montre aux militants, sympathisants et observateurs de la vie politique que le maître au sein de ce bord n’est rien d’autre que la désorganisation, pire la désunion. Et pour preuve, la désintégration du mouvement en factions « rebelles », qui s’entretuent pour des questions d’égos est effarante.

Dans sa parution du mercredi 27 janvier dernier, le quotidien L’Union rapporte la mise en place, en début de semaine d’un nouveau bureau directoire de ce consortium de l’opposition, qui sera désormais présidé par Philibert Andzembé. Dans le même temps une autre réunion dite de « la dernière chance », convoquée par le Pr Pierre André Kombila, Président de l’autre frange du FUOPA s’est tenue mercredi dernier, avec pour objectif de tenter de ressouder les rangs en faisant revenir tout le monde à la raison. Il s’agit concrètement pour le cardiologue de faire en sorte que le front retrouve son unité d’antan, le but recherché étant de procéder à la désignation d’un candidat unique. Laquelle désignation doit commencer à la base de chaque parti politique. C’est-à-dire que chaque parti doit organiser une sorte de congrès, qui doit choisir un candidat. Et c’est l’ensemble de ces candidats qui iront s’affronter au sein du fopa. Et de cette compétition sortira donc un candidat unique du front. Trop tard !

Un éclatement déjà consommé

Même si la démarche du Pr Kombila consiste à colmater les brèches et ramener toutes les factions à de meilleurs sentiments, il reste que le camp de Ping, lui ne l’entend plus de cette oreille. Pour le diplomate déchu, il ne s’agit là que d’une grosse farce pour celui qui déclare avoir déjà été choisi comme candidat unique du FOPA. Que tout le monde soit d’accord ou pas c’est bien lui qui défendra les couleurs de ce label dans la bataille contre Ali Bongo Ondimba. N’en déplaise à ses compagnons de l’opposition voyant les choses sous un autre prisme. Toute tentative d’organiser encore une autre désignation est donc vaine à son avis.

Entêtement inutile !  

Un entêtement qui, conjugué à l’apparition des deux bureaux directoires, désormais dans une coexistence conflictuelle à la tête de cet agrégat politique pour l’alternance, n’a d’autre dessein que le renforcement de la désintégration profonde d’une structure pourtant présentée comme le seul moteur de l’alternance politique au Gabon. Grosse désillusion pour tous ceux qui ont crié victoire trop tôt en agitant fièrement, le FUOPA comme un bulldozer à même de terrasser le PDG au soir de l’élection présidentielle prochaine. Le débarquement des nouveaux venus, démissionnaires du Parti Démocratique Gabonais, a été salué comme un signe d’affaiblissement de la galaxie présidentielle. Et donc un pas de plus de l’opposition vers la victoire. Des nouveaux arrivants qui, auréolés de leur caciquat et de leur carrière diplomatique au sein du parti de masses n’ont pas manqué de vouloir s’emparer du statut de leader de l’opposition.

Une usurpation que les opposants de longue date ne comptent pas cautionner. Ces derniers estiment que les néo-opposants sont purement et simplement des opportunistes. D’où l’exacerbation des tensions et autres divisions, qui achèvent d’atomiser le groupe comme une roche dynamitée. Ce qui entame la crédibilité et la légitimité du consortium qui, comme à chaque échéance va encore cette fois se présenter à l’élection en petites bandes désorganisées. Sauf revirement de dernière minute, mais tous les ingrédients de la défaite de l’opposition sont d’ores et déjà réunis ! 


CNN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs