Présidentielle : Les symptômes de la débâcle de l’opposition !

mardi 22 décembre 2015 Politique


Alors que cadres, militants, sympathisants et adhérents scandent çà et là des slogans aussi propagandistes que mensongers relatifs à l’alternance au sommet de l’Etat, dans le rang de l’opposition, notamment au sein de l’Union Nationale, le désordre est bel et bien perceptible.

Comme on pouvait s’y attendre, la réhabilitation de l’Union Nationale ne présageait rien de prometteur. Certains observateurs avérés de la vie politique gabonaise, y voient même une stratégie savamment huilée visant à décapiter l’opposition. Et comme si ce n’était pas suffisant, le ralliement de Jean Ping, à ce bord politique ne milite pas en faveur de Zacharie Myboto et ses affidés. En effet, un nuage, orageux, plane sur l’opposition. Et pour cause, sans attendre la désignation du candidat de l’opposition à la prochaine présidentielle, Jean Ping s’est attribué aux « forceps » le manteau de porte-étendard de ce bord politique. Il sillonne le pays, organisant çà et là des causeries politiques pour expliquer aux populations, semble-t-il sa démarche et son offre politique. L’ancien diplomate entraine dans sa mégalomanie d’autres « frustrés » du régime tel Jean Eyeghe Ndong, René Ndémézo’o. Une liste loin d’être exhaustive !

Jean Ping VS l’Union Nationale 

Le désamour pressenti entre les pro-Ping et fidèles de l’Union Nationale est devenu réalité. Dans leur livraison du 21 décembre, nos confrères de l’hebdomadaire l’Aube, rapportent des propos de Casimir Oye Mba, tenus récemment à Ntoum, à la faveur d’un meeting de l’Union Nationale. L’ancien Premier Ministre s’est insurgé contre les mauvaises manœuvres de certains cadres « qui continuent à parler au nom du parti, alors qu’ils ne participent plus ni de près, ni de loin à sa vie ».

Plus grave, la même source nous apprend que Casimir Oyé Mba ne prend pas très au sérieux le soutien apporté par Jean Eyeghe Ndong à Jean Ping. « Totalement ridicule, parce que l’Union Nationale renferme en son sein des hommes et des femmes au moins aussi capables de diriger le pays que celui qu’il a choisi, celui qui a combattu le parti », dixit Casimir Oyé Mba.

Pour sa part, ZacharieMyboto en s’adressant aux membres rebelles de l’Union Nationale, affirme : « l’honnêteté commande de ne plus parler au nom de l’Union Nationale ». Allusion faite à l’entourage de Jean Ping, en retrait des activités du parti.

Ainsi, la démarche de Jean Ping ne fait pas du tout l’unanimité au sein de l’UN voire au niveau du Front Uni. D’où les dissensions à venir et la future pléiade des candidatures fantaisiste de l’opposition. Bonjour, la nouvelle débâcle de l’opposition en 2016 !


CNN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs