Présidentielle 2016 : Vers un scrutin mouvementé ?

mercredi 20 avril 2016 Politique


A quelques quatre mois de la présidentielle, les invectives et violences physiques semblent prendre le pas sur les idées et projets de société des candidats. Une escalade de violence faisant déjà craindre une élection mouvementée. La dernière illustration en date, étant la récente intrusion des Forces de polices au domicile de Guy Nzouba Ndama à Koulamoutou, l’un des candidats à la prochaine présidentielle.

Annulations de meetings, violations de domiciles, intimidations, etc… Bref, une série de violences semant la peur dans les esprits. Une véritable psychose ? Voilà qui vient renforcer l’idée, répandue au sein de l’opinion, selon laquelle l’élection à venir sera la plus dangereuse de toutes.Pour preuve, nos confrères de l’hebdomadaire « Le Mbandja », en page 5 titrent : « Ali Bongo tombe dans le piège de Guy Nzouba  ». Dans cet article, on apprend que les Forces de police de Koulamoutou« qui ont reçu un important renfort de Libreville, ont maté la population et procédé à des arrestations », au domicile de Guy Nzouba Ndama. Toujours selon le même journal, il s’agissait d’une importante foule venue écouter « Moukombo » sur ses ambitions présidentielles. Une rencontre qui a tourné au drame avec cette « violation » de domicile ! Mais le cas de l’ancien Président de l’Assemblée nationale est loin d’être unique.

Et pour preuve, l’édile de la commune de Franceville a lui aussi pondu un arrêté pour interdire la tenue de toute manifestation publique, lors du décès de l’Evêque Timothée Modibo Nzockena, faisant ainsi ombrage au meeting de Jean Ping dans cette ville. Dans le même temps, le stade de Franceville refusait pourtant du monde, à l’occasion de la rencontre opposant les Panthères du Gabon à l’équipe de la Sierra Léone. C’es tpourquoi, certains observateurs de la scène politique estiment que cet arrêté n’avait d’autre fins que d’empêcher le meeting du natif d’Omboué.

Des manœuvres antidémocratiques ?

Des manœuvres dilatoires destinées à intimider et à réduire au silence l’adversaire politique. Un attentat à la démocratie qui fait déjà redouter un scrutin à haut risque, si l’on en croit les récriminations des opposants tels que Jean Ping, qui dénonce une « militarisation active du pays ». L’ancien patron de la Commission de l’Union Africaine accuse l’actuel locataire du bord de mer « d’opérer son habituel passage en force  ».

Election à risques ? De nombreux compatriotes croient à cette théorie et commencent déjà à tout mettre en œuvre pour rallier l’intérieur du pays le moment venu. Objectif : être à l’abri d’éventuels troubles post-électoraux à Libreville et Port-Gentil. On en veut pour preuve, les violences de 2009 dans la capitale économique. Le Gabon serait-il désormais entré dans la spirale des troubles post-électoraux ? Ce qui inquiète désormais plus d’un, alors que la présidentielle n’est plus qu’à quelques mois seulement.


Charles Nestor NKANY

Vos commentaires

  • Le 21 avril à 14:48, par Nkouloungou Mefane En réponse à : Présidentielle 2016 : Vers un scrutin mouvementé ?

    en politique, la seule force qui devrait primer doit etre celle provenant des idees. la violence, quell que soit la forma est à banir. nous sommes une jeune nation. la demcratie veritable constitue le seul atout pour nous de decoller economiquement, socialement etc... vraiment je suis contre la violence d’ou qu’elle provienne.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 20:41, par Leflirt En réponse à : Présidentielle 2016 : Vers un scrutin mouvementé ?

    Franchement c’est de n’importe quoi cet article. Je pense qu’il faut informer juste les gabonais sinon finalement on dira bientôt que ce sont les journaux qui ont pour mission de participer à développer la haine et la xénophobie entre gabonais. Il faut arrêter de nous faire croire de façon insidieuse que le Gabon pourrait s’arrêter après cette élection et ce quelque soit le camp élu.
    C’est ce que nous avons cru en 2009 après la mort de Bongo qui a régné plus de 42 ans que vous adulez tous aujourd’hui comme étant un grand président. Hier par contre les mêmes disaient qu’il était le mal du Gabon. Comment comprendre ce grand écart ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 19:33, par Axelle MBALLA En réponse à : Présidentielle 2016 : Vers un scrutin mouvementé ?

    ACCROMESSI-BONGO vont jouer avec les intimidations et toutes les autres formes de violences, comme si tous les morts qui ornent leur sommeil ne sont pas assez nombreux. Ils relancent l’industrie du Crime dans le seul but de conserver le pouvoir qu’ils ont volé au peuple en 2009. Et attaquer NZOUBA chez lui à Koula-Moutou relève d’un amateurisme politique qui n’étonne plus, au regard de l’univers des infinies maquettes toujours irréalisables qui jonchent leur septennat du pillage. Jean Stanislas MIGOLET, Pau MOUKAMBI ou MANINGAULT Joseph doivent se retourner dans leurs tombes.Dommage que le Béninois et le Nigérian ne savent même pas où a été créé le parti qu’ils confisquent comme le leur.
    Et Ali BONGO se dit démocrate avec ça...

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 12:31, par ada En réponse à : Présidentielle 2016 : Vers un scrutin mouvementé ?

    Ali Bongo tombe dans le piège de Guy Nzouba .

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 12:27, par eyang En réponse à : Présidentielle 2016 : Vers un scrutin mouvementé ?

    Ce qui inquiète désormais plus d’un, alors que la présidentielle n’est plus qu’à quelques mois seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 12:25, par mengue En réponse à : Présidentielle 2016 : Vers un scrutin mouvementé ?

    la cours constitutionnelle devrait te déclasser pour nos respect de la loi fondamentale. Plusieurs candidats ont été rappelés à l’ordre, mis en garde, pour avoir organisé des réunions puliques et parlé de leurs programmes. Mais, toi tu le fais en toute impunité et de façon arrogante. Dans un autre pays, tu seras hors d’état de nuire.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 12:20, par florence En réponse à : Présidentielle 2016 : Vers un scrutin mouvementé ?

    les Gabonais de 1994 ne sont plus les mêmes, car ceux là ne se laisseront jamais voler leur victoire sois en sûr, tu as l’armée et je te rassure que tu gouverneras avec la forêt (tu es écologiste) quand tu auras exterminé toute la population !
    Les personnes qui te garantissent la victoire te trompent, fait des vrais sondage et tu sauras combien tu es adoré et tu démissionnera très vite et t’enfuira aux pays de tes ancêtres là où ton placenta se repose !
    Que l’esprit de nos ancêtres et toute leur mystique veillent au Gabon pour l’épargner des imposteurs et destructeurs égoistes

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 12:17, par alda En réponse à : Présidentielle 2016 : Vers un scrutin mouvementé ?

    Mes freres et soeurs, ne vous laissez pas endormir par ces phrases ou ce soit disant project. Comment pouvez-vous faire confiance a un homme qui a vole sa nomination pour etre candidat du PDG ? Comment pouvez-vous faire confiance a un homme qui refuse de demissioner de son poste strategique de ministre de la defense alors qu’il est lui meme candidat a l’election presidentielle ? Comment pouvez-vous faire confiance a un homme qui a fait plusieurs tentatives de coups d’etat des l’annonce de la mort de son pere ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 12:11, par hortence En réponse à : Présidentielle 2016 : Vers un scrutin mouvementé ?

    l’émergence du gabon c’est faire coulé le sang.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 12:10, par hortence En réponse à : Présidentielle 2016 : Vers un scrutin mouvementé ?

    Le dernier axe du projet de société est consacré à la lutte contre les inégalités, la pauvreté et l’exclusion, à travers notamment « l’accroissement des allocations et des aides sociales aux Gabonais les plus vulnérables. ". Pourquoi avoir attendu 42 ans. Monsieur le fils du Président défunt, ministre depuis une vingtaine d’années, ne s’est jamais rendu compte de l’existence de quartiers les pieds dans l’eau comme La Sorbonne de sa Ferrari. N’importe quoi.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs