Présidentielle 2016 : Une campagne au service de la paix

lundi 11 juillet 2016 Politique


Les organisations de la société civile et les Nations unies craignent du grabuge lors de la présidentielle à venir. Pour prévenir tout dérapage, une campagne dénommée « Campagne des jeunes pour la promotion de la culture de la paix en Afrique » vient d’être lancée.

Derrière les images de désolation de guerre souvent relayés par les médias à travers le monde, se cache une réalité tragique et difficilement soutenable : celle du chaos et de la désolation que peut engendrer une guerre civile. Le cas des pays comme la République centrafricaine (RCA), le Rwanda, le Congo, le Soudan du sud pour ne citer que ces pays-là, où la guerre a endeuillé des milliers voire millions de familles.

Agir sur « l’interculturalité » avec en prime l’expression « paix » comme itinéraire est une façon pour le Réseau Panafricain des Jeunes pour la culture de la paix (Payncop), le Réseau des organisations de jeunesse africaine leaders des nations unies (Rojalnu/Gabon) et le Conseil national de la jeunesse (CNJ) d’orienter les jeunes vers la bonne direction, le bon agissement. Pour y parvenir, pas grand secret que des valeurs symbolique : tolérance, dialogue, responsabilité et solidarité. Des valeurs que les nations défendent et recommandent.

« Nous avons eu la chance d’hériter d’un pays où la paix est une culture, une tradition. Nous avons eu la chance de grandir dans cet environnement. Il nous revient donc à nous jeune de transmettre cette culture aux générations futures de telles sorte qu’eux aussi goûtent au plaisir de la paix  », pense Sveltana Adah Mendome membre du Réseau des organisations de jeunesse africaine leaders des Nations unies (Rojalnu/Gabon).

« Faire ma part »

La promotion des « sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable » tel que souhaité par bon nombre des jeunes et diplomates de l’ONU implique des grandes responsabilités politique que socio-économique. Ainsi, l’échéance électorale d’août prochain est une étape critique pour le Gabon dans cet enjeu. Chacun, jeune comme vieux, femmes comme hommes à partition à jouer dans cette affaire.

Chacun, dans sa fonction, simple citoyen lambda où leaders d’opinion, homme politique doit de ce fait, estiment lesinitiateurs de la campagne, se battre pour que le Gabon ne sombre pas dans les conflits post-électoraux. « Nous on a finis. Mais que laissons-nous à nos enfants pour qu’à leur tour, ils deviennent des hommes ? Ce n’est pas l’argent mais plutôt la paix qui leur permettra de s’épanouir au mieux sur cette terre », Insiste Annie Flore Batchiellilys. « La paix c’est le fruit mur de l’unité » chacun doit apprendre à faire goûter aux autres.

Contenu de la campagne

Avant, pendant et après. Il faudra compter pratiquement trois mois, le temps de la durée de la campagne lancée par les trois organisations de la jeunesse. La campagne poursuit un objectif de promotion de la culture de la paix afin de « susciter à la fois une prise de conscience et une réaction de l’opinion publique ».

Une chanson composée par Annie-Flore Batchiellilys et les jeunes initiateurs de la campagne et intitulé « Donnons la paix » existe. L’accessibilité aux messages véhiculés par la campagne se fera par l’entremise des spots. Une pluralité de langues et d’ethnies nationales et internationales sont en symbiose sur un seul mot : la paix. « Allez de par le Gabon, de par toute la région de l’Afrique Centrale et de toutes les habitantes et tous habitants, faites des disciples de la paix  » exhorte Abdoulaye Bathily, représentant spécial du secrétaire général de l’Onu au Gabon. Après le Gabon, la campagne devrait se déporter vers d’autres pays d’Afrique.


3M

Vos commentaires

  • Le 11 juillet à 10:33, par Ines En réponse à : Présidentielle 2016 : Une campagne au service de la paix

    Il ny aura pas de dérapage parce que aucun membre de l’opposition ne mérite pas attention des gabonais ils sont tous responsables de la situation actuelle c’est pas après 42 ans je dis non

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 09:32, par serges dry En réponse à : Présidentielle 2016 : Une campagne au service de la paix

    bjrsvp je n ai voulu faire lecture avos lignes ,pourquoi acheté la conscience des pauvres sachant vous ne valez plus rien 5000f la tete pour faire le nombre voila comment ce nombre 3000 ou 6000 personnes qui fait 15OOOOOfcfa s est réduit par le jet des tee short devant le president du pdg et en empêchant la population de circuler librement,.on a pas besoin de tous ce protocol de montrer la peur,

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs