Présidentielle 2016/Projet de société des candidats : aujourd’hui Ali Bongo Ondimba

lundi 15 août 2016 Politique


Après « l’Avenir en confiance » projet sur la base duquel Ali Bongo Ondimba a été élu en 2009 et à travers lequel il promettait aux Gabonais de hisser le Gabon au rang de pays émergent à l’horizon 2025, voici le candidat à sa propre succession porteur d’un nouveau concept « Changeons ensemble ». Si le premier reposait sur trois grands piliers, à savoir : « le Gabon vert, le Gabon industriel et le Gabon des services », le second, lui, revisite la manière d’être et de faire, pour ne pas dire la mentalité de ses compatriotes d’en-haut et d’en-bas, aux fins de les sensibiliser sur l’impérieuse nécessité qu’il y a aujourd’hui plus qu’hier de changer de mentalité si tant est que tous veulent d’un pays tourné résolument vers le développement.

Il est certes intéressant d’évoquer le développement d’un pays, mais il n’est pas moins important d’en définir les modalités pour y parvenir qui passent par le statut de l’être humain qui doit, pour être à mesure d’apporter le maximum que l’on attend de lui, bénéficier d’une instruction, de soins de santé, de protection sociale, bref, de tout ce qui constitue l’essentiel vital. Pour qu’il soit capable de le rendre à la mesure des attentes.

Mais, faut- il qu’il s’engage avant tout autre chose à se muer en Etre social détaché des a- priori et tourné vers l’avenir, conscient qu’il ne sera que ce qu’il aura voulu qu’il soit. Il faut pour cela qu’il change de mentalité en considérant l’autre comme son alter- ego, comme un miroir dont les reflets rejaillissent sur lui comme des enseignements susceptibles d’aider au ressaisissement et à l’observation de certaines valeurs communautaires.

Pour ce faire, le chef d’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba invite tous ses compatriotes à adhérer à une nouvelle philosophie qui intègre toutes les composantes de la société, incite au partage, au patriotisme, au civisme, à l’observation des valeurs cardinales sans le respect desquelles, personne ne mériterait l’appellation de citoyen. En se conduisant de la sorte, chacun et tout le monde gagnerait, le pays avec.

« Changeons ensemble », plus qu’un slogan de campagne est un appel insistant à l’amélioration de la perception qu’ont les Gabonais des principes tels le goût de l’effort, l’esprit d’abnégation, d’abandon de soi, d’amour de la patrie, pour accompagner « l’Avenir en confiance », le rendre palpable, tant on attend encore beaucoup de lui, Ali Bongo Ondimba ayant reconnu lui- même que si des réalisations sont là pour magnifier son magistère, il faut aller plus loin !

En somme, il s’agit ici pour le chef d’Etat gabonais de valoriser davantage l’homme, c’est d’ailleurs pour cela qu’il a décrété la décennie nationale de la femme, en vue de donner à cette dernière la latitude de participer à armes égales, non seulement à son émancipation, mais aussi au développement du Gabon en apportant où qu’elle soit sa touche à l’édification d’un pays qu’il veut de paix et de cohésion sociale.

In fine, l’invite adressée aux Gabonais par Ali Bongo Ondimba est que ces derniers ne voient plus en l’autre l’enfer, mais un être complémentaire avec qui il est nécessaire de composer tant il est vrai qu’ensemble et unis, tout est possible, l’hymne national « la Concorde » prône l’unité dans la concorde et la fraternité, condition pour que le Gabon s’éveille et entre par la grande porte dans le concert des nations qui ambitionnent de se développer.


Dounguenzolou

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs