Présidentielle 2016 : Ping à nouveau dans la Ngounié

lundi 2 mai 2016 Speciales

Après un passage écourté pour raisons personnelles, Jean Ping séjournera de nouveau dans la Ngounié à partir du 7, et ce, jusqu’au 15 mai prochain. L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse organisée samedi 30 avril dernier 2016 à la Chambre de commerce de Libreville par Maître Louis Gaston Mayila.

Certains ressortissants de la province de la Ngounié se sont retrouvés à la Chambre de commerce de Libreville, le week-end écoulé pour affiner les préparatifs de la visite du candidat à la future présidentielle, Jean Ping dans cette province. Ce dernier se rendra à Ndendé, Lébamba, Mbigou, Mimongo, Nguiétsou, Fougamou sans oublier Mouila et d’autres villes de la province.

Un séjour mis à profit par Jean Ping pour édifier les populations sur son projet de société, ses ambitions et désirs d’alternance. « Du 7 au 15 le candidat Jean Ping sera dans la Ngounié pour véhiculer son message de paix, d’amour et d’unité nationale », a déclaré Maitre Louis Gaston Mayila, Président du comité d’organisation dans la Ngounié.

L’évangile démocratique selon les PDGistes

Comme dans la province du Haut-Ogooué, selon les partisans du natif d’Omboué, les ‘’PDGistes’’ de la Ngounié s’organiseraient pour empêcher, chacun dans sa circonscription, la tenue des rencontres de Ping. « J’ai appris qu’ils prévoient couper l’eau et le courant dans l’ensemble de la province pendant le séjour de Ping. Qu’ils sachent que le Gabon appartient à tous. Les villes de la Ngounié n’appartiennent à personne et ils nous trouveront sur leur chemin », s’est offusqué un des partisans de Jean Ping. «  Nous ne voulons pas dire ici quelles sont les mesures que nous avons prises. Nous voulons simplement dire, que nous sommes des Hommes et ils sont des Hommes. Si quelqu’un peut avaler les autres comme une pilule qu’il le fasse, mais nous disons que ce qui s’est passé dans le Haut-Ogooué est regrettable  », a conclu Louis-Gaston Mayila.


Tony Muru

Vos commentaires

  • Le 6 mai à 11:38, par Axelle MBALLA En réponse à : Présidentielle 2016 : Ping à nouveau dans la Ngounié

    Je suis sûr qu’ils n’interdiront rien du tout. Car le premier qui le fera, permettra à la presse libre de sortir des dossiers très sensibles que l’opinion internationale regardera avec beaucoup de soin. Les zones que ces pédégistes de la Ngounié contrôlent souvent dans le sang, sont parties prenantes du Gabon. Attention ! le PDG doit jouer le jeu de la démocratie à fond. Il y va de son intérêt. Si le Président PING revit ce qui a été fait dans le Haut-Ogooué, les secrets, tous les secrets de ces pédégistes qui tuent et violent, seront dehors. Et c’est un tort de penser que rien ne sortira de ces écrits.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs