Présidentielle 2016 : Marie Madeleine Mborantsuo a rendez-vous avec l’histoire !

jeudi 15 septembre 2016 Politique


Depuis que l’opposition, camp Jean Ping, a déposé auprès de la Cour constitutionnelle gabonaise un recours concernant les votes des populations de la province du Haut-Ogooué dans le sud-est du Gabon, la présidente de cette institution pressée par la communauté internationale de dire le droit pour éviter au pays un embrasement inutile, ne dort pas du sommeil du juste, car son cœur penche entre poursuivre l’œuvre de la Commission électorale nationale autonome et permanente, Cénap, qui a déclaré Ali Bongo Ondimba vainqueur ou se soumettre avec professionnalisme à l’exercice qui lui est imposé, recompter bureau par bureau les résultats, ce que rejettent du reste les autorités gabonaises.

Un proverbe africain dit « tant va la cruche à l’eau qu’elle finit par se casser ». Comme pour expliquer qu’à force de s’exposer, l’on termine sa course dans le décor avec tout ce que cela a de conséquences. Aujourd’hui plus qu’hier apparemment, les juges de la gardienne de la Constitution ont devant eux un véritable cas de conscience qui impose quand l’on tient à être traité comme êtres à cheval sur les principes de respecter, au-delà de tout ce qui peut être avancé, le vote du peuple. C’est-à-dire que les populations qui ne se reconnaitraient pas dans les résultats en leur défaveur annoncés et confirmés par la Cour constitutionnelle pourraient se comporter ainsi qu’elles l’ont déjà fait en manifestant, simplement pour attirer l’attention de la Communauté internationale sur les dangers que l’on encourt de marcher sur les textes et surtout dans le cas d’espèce de ne pas tenir compte de la réalité selon lesdites populations.

Marie-Madeleine Mborantsuo est comme qui dirait dos au mur puisque depuis plusieurs jours, elle ne devrait pas avoir le sommeil tranquille, il ne faut pas être Gabonais pour le savoir ! Les nuits de madame le Président sont hantées, très certainement, par la décision qu’elle doit être amenée à prendre en faveur de qui ? Voici la question qui tourmente ce d’autant plus que du côté de l’opposition, on n’entend pas se laisser compter, Jean Ping déclarant que 2016 n’est pas 2009. Comme pour dire que tout a évolué et que la roue de l’histoire est résolument en marche vers un nouvel avenir, celui qui passe par le respect scrupuleux des institutions et des textes pour que le Gabon ne fasse pas bande à part au moment où le monde entier vit la mondialisation comme une obsession. Quelle réponse entend « Marie Mado » apporter à toutes ces préoccupations qui ont traversé les limites du Gabon puisque l’ONU, la France, les Etats-Unis et bien d’autres grandes puissances insistent pour que l’air du temps n’épargne pas ce pays jusqu’ici paisible ?

Au regard de tout ce qui vient d’être dit, il y a lieu de penser que la tâche de la présidente de la Cour constitutionnelle gabonaise n’est pas aisée, comme qui dirait son cœur balance à l’idée de savoir qu’elle est du camp du pouvoir qu’il faudrait épargner d’un naufrage, mais que de l’autre côté se trouve le regard vigilant de l’opposition, des observateurs et de la communauté internationale qui ont tout usé pour faire comprendre leur position par rapport à la proclamation des résultats de la présidentielle du 27 août 2016. La complexité de la tâche se lit surtout dans les conséquences imaginables au cas où l’une des parties se sentait lésée, même s’il faut reconnaître que dans toute élection, il y a un vainqueur et un vaincu et que ce n’est pas au Gabon d’en faire la démonstration du contraire. Bien dire le droit, cela grandirait le Gabon et confirmerait la bonne tenue de son processus de démocratisation tant vanté sans en donner de véritables assurances.


Dounguenzolou

Vos commentaires

  • Le 16 septembre à 14:06, par Léon Makaya En réponse à : Présidentielle 2016 : Marie Madeleine Mborantsuo a rendez-vous avec l’histoire !

    Je vous invite à lire l’interview que Mborantsuo a accordé au magazine "Jeune Afrique" du 15/09/2016. Elle validera les chiffres ridicules de la Cenap et l’élection d’Ali Bongo à la présidence du Gabon, et pour la seconde fois en 2 semaines ce pays sera la risée du monde entier. Le peuple gabonais dans sa majorité a vomi la mafia PDG et son champion Ali Bongo qui se sont enrichis en 7 ans alors que le Gabon et sa capitale Libreville ont encore plus glissé dans la misère.
    Le peuple n’acceptera pas cette mascarade, et je crains le pire pour les jeunes et les moins jeunes qui voudront aux quatre coins du pays faire entendre leurs voix dans les rues la semaine prochaine ...

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 10:59, par jean bille En réponse à : Présidentielle 2016 : Marie Madeleine Mborantsuo a rendez-vous avec l’histoire !

    cette femme n’a jamais été, n’est pas, et ne sera jamais à la hauteur de ce que le peuple gabonais attend d’une véritable présidente d’une cour constitutionnelle (souvenez vous de la présidente de la cour constit béninoise grâce à qui la démocratie béninoise évolue heureusement à ce jour). depuis toujours cette femme tue les vélléîtés du peuple par ces décisions de complaisance.elle ne sait faire que çà et ne fera que çà. l’histoire du gabon se fera sans elle. le gabon se fera selon le plan de Dieu qui libère tout peuple opprimé comme présentement ! le peuple gabonais qui ne mérita pas cette sorte de dirigeants incompétents et cupides, sans foi ni loi !

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 09:20, par serges dry En réponse à : Présidentielle 2016 : Marie Madeleine Mborantsuo a rendez-vous avec l’histoire !

    la cour doit lire le droit,ce que le pdg et leur institutions c est que le gabonais a été dès le scrutin sage et en particulier les observateurs ces derniere etaient informés d avance que les institutions du pdg dont la cenap et le ministere de l interieur qu ils tripatoulleraient les résultats et donnant vainqueur au pdg ce qui est faux,madame le président vous en situation ou vous mème serez responsable des resultats prononcés le 23 septembre2016 c est plus affaire de famille c est la vie du pays y comprise vous mème ( les opposants et les gabonais connaisent et ont ces resultats depuis soir du 27aout 2016 ...)

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 16:40, par Ibrahim En réponse à : Présidentielle 2016 : Marie Madeleine Mborantsuo a rendez-vous avec l’histoire !

    Tous sont des tricheur ok ! La faute n’est pas à la pauvre moi à ca place je le ferais aussi pour préserver mes intérêts c’est aussi simple que ca.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 16:17, par lazarus zapaterus En réponse à : Présidentielle 2016 : Marie Madeleine Mborantsuo a rendez-vous avec l’histoire !

    S IL VOUS PLAIT NE TERGIVERSEZ PLUS ,
    CAR MARIE MADELEINE MBORANTCHOUO VA TRIPATROUILLER LES BULETINS QUI LUI SERONT REMIS PAR LA CENAP , ET VA LIRE LES RESULTATS A LA BONGOLANDAISE. ( comme d habitude)

    ET ALORS LE PEUPLE GABONAIS NE POURRA PLUS JAMAIS LE SUPPORTER

    AINSI LA SUITE NOUS DIRA

    J AI VU BEAUCOUP DE MILITAIRES GABONAIS VOULANT DANSE LA ZIBILOGIE ET LA MOUNDOUGALOMANIE

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 15:31, par gabonais En réponse à : Présidentielle 2016 : Marie Madeleine Mborantsuo a rendez-vous avec l’histoire !

    Ce que je ne comprends pas sur BOA est qu il se comporte comme si l ecole qu il a fait ne se resume qu augouvernement ou a la presidence ou tout simplement il est dans l incapacite de servir son pays en tant que citoyen reel. Si et seulement si BOA est un Homme qu il remerci tout simplement l homme a qui le peuple croit de nos jours. Mr Jean PING qui l a battu avec la plus belle maniere democratique.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 15:19, par gabonais En réponse à : Présidentielle 2016 : Marie Madeleine Mborantsuo a rendez-vous avec l’histoire !

    Maman Marrie Mado pardon je suis un de tes fils que tu as encadre alors te connaissant plus ou moins juste, soit tout justement a la hauteur du peuple donne le sa victoire en tout cas ce qui peut se passer ne sera jamais la faute du peuple mais celle de vos consciences

    la joie du pays egal a peuple et toi dans la justice totale vous serrez la vraie vainqueure de cette election.
    le desastre egal a toi et le pdg dans l egoisme et le camouflage de vos multiples problemes de par le monde entier.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 15:03, par gabonais En réponse à : Présidentielle 2016 : Marie Madeleine Mborantsuo a rendez-vous avec l’histoire !

    en tout cas mborantsouo n est pas une enfant donc elle n a rien a perdre lorsqu elle va declarer ping vainqueur tout au contraire elle et le peuple seront dans les pages de l histoir du gabon reel

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 12:43, par lazarus zapaterus En réponse à : Présidentielle 2016 : Marie Madeleine Mborantsuo a rendez-vous avec l’histoire !

    LE PRBLEME ACUELLEMENT N EST PLUS DE SAVOIR SI ELLE A LE CHOIX .
    ELLE NE PEUT RIEN FAIRE OBJECTIVEMENT ET IMPARTIELLEMENT , MEME SI ELLE SAIT ET PESE BIEN QUELS SONT LES TENANTS ET LES ABOUTISSANTS DE SES DECISIONS ARBITRAIRES ,
    POURQUOI ¨ JUSTE PARCEQU ELLE EST LIEE A UN SYSTEME SECTAIRE ET MAFIEUX , CARACTERISE PAR UN SATANISME, UN MANQUE DE COMPASSION ET DE PITIE A L ENDROIT D AUTRUI.....
    ET C EST CE QUI FAIT QUE MEME EN VOYANT LE DANGER , CE VOILE MALEFIQUE L AVEUGLE ET L ABROUTIT CONSIDERABLEMENT.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 12:41, par Florence En réponse à : Présidentielle 2016 : Marie Madeleine Mborantsuo a rendez-vous avec l’histoire !

    Que pensez vous quelle dira quoi ? Ci ce n’est qu’Ali est le président du Gabon.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs