Présidentielle 2016 : Les dessous de la discorde entre Jean Ping et Ali Bongo Ondimba !

vendredi 24 juin 2016 Politique


Au fur et à mesure que la fatidique date de la présidentielle approche, l’heure est désormais au grand déballage, et ce, de part et d’autre. Normal, « en politique tous les coups sont permis ». Une joute électorale qui dépasse le simple cadre politique national. La France et la Chine, semble-t-il, ont désormais choisi leur candidat pour la présidentielle à venir. C’est du moins l’analyse que l’on peut dresser à la lecture de la dernière enquête publiée par nos confrères de Mediapart.fr, Intitulée : « Présidentielle au Gabon : deux candidats, un magot ».

Une véritable bombe puante que vient révéler au grand jour nos confrères de Médiapart.fr ! A en croire nos confrères parisiens, Jean Ping tout comme Ali Bongo Ondimba se sont graissés la pâte durant des décennies via des transactions douteuses avec l’empire du milieu, la Chine. Une grosse mafia chiffrée à des dizaines de millions de dollars.En fait, dire qu’Ali Bongo Ondimba est trempé dans de telles malversations ne surprend pas les observateurs lucides. Bon gré mal gré, il est le fils de feu Omar Bongo Ondimba qui a régné en maître durant 4 décennies avec les avantages que confère la posture présidentielle. Et comme sous nos tropiques, l’exercice du pouvoir rime avec passe-droits et autres dérives, il apparait évident et clair comme de l’eau de roche qu’Ali Bongo et ses frères ont bénéficié gracieusement du pouvoir de leur père.
Quid de Jean Ping ?

Médiapart.fr nous apprend que Jean Ping depuis le temps où il fut ministre (de 1990 à 2008), et ce, jusqu’à présent touche des rétro-commissions via la Sinohydro, une entreprise chinoise spécialisée dans la construction des barrages. Pour le seul cas du Gabon, Pascaline Bongo ancienne compagne du « natif d’Omboué » a empoché en guise de commission la coquette somme de 10 millions de dollars sur deux marché remporté par Synohydro, à savoir la construction d’une route entre Akieni et Okondja et la construction du barrage Grand Poubara. Le nom de Fanck Ping ainsi que celui de son père, est également cité dans l’enquête réalisée par nos confrères parisiens.

Les dessous de l’animosité entre Ali et Ping ?

Les révélations de Médiapart.fr viennent rappeler ce que bon nombre d’observateurs de la scène politique gabonaise soutiennent. La candidature de Jean Ping n’est motivée que par des raisons pécuniaires et non par un véritable désir de changement comme il le clame haut et fort. En effet, durant tout le temps qu’il a passé aux affaires et dans la famille Bongo, l’homme s’est bâti un petit empire au Gabon, en Côte d’Ivoire (chez son épouse) et en Chine. Un empire qu’il ne compte pas perdre si facilement, d’où son acharnement à aller à la conquête des suffrages

.

Quand les grandes puissances tirent les ficelles !

La discorde entre Ali et Ping ne se limite pas qu’aux seuls intérêts personnels, mais également à la gestion des richesses du Gabon. En effet, la France, mère-patrie ne compte pas se laisser déposséder de « sa vache laitière » par la Chine. Laquelle Chine taquine le doux rêve d’être considérée comme premier et stratégique partenaire du Gabon. La preuve, c’est que l’empire du milieu a pénétré surement mais lentement le marché gabonais, particulièrement dans le secteur des BTP, du bois et dans une moindre mesure des mines, avec l’exploitation du fer de Bélinga. On comprend alors pourquoi la France et la Chine agissent dans l’ombre. Ces deux puissances souhaitent voir à la tête du Gabon un président capable de protéger leurs intérêts.


Paul Ndombi

Vos commentaires

  • Le 21 août à 14:31, par Thibaut En réponse à : Présidentielle 2016 : Les dessous de la discorde entre Jean Ping et Ali Bongo Ondimba !

    L’opposition actuelle et la classe politique au pouvoir constituent un système politique qui doit tomber. À croire qu’au Gabon il ne peut y avoir de candiat n’ayant jamais participé au système qui gère ce pays depuis longtemps. Nous avons besoin d’un candidat n’ayant jamais été dans ce système , sinon le changement ne sera qu’un rêve qui risque de ne pas se réaliser de si tôt . .. que Dieu nous aide.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 14:27, par Thibaut En réponse à : Présidentielle 2016 : Les dessous de la discorde entre Jean Ping et Ali Bongo Ondimba !

    L’opposition actuelle et la classe politique au pouvoir constituent un système politique qui doit tomber. À croire qu’au Gabon il ne peut y avoir de candiat n’ayant jamais participé au système qui gère ce pays depuis longtemps. Nous avons besoin d’un candidat n’ayant jamais été dans ce système , sinon le changement ne sera qu’un rêve qui risque de ne se réaliser. .. que Dieu nous aide.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 12:57, par espoir En réponse à : Présidentielle 2016 : Les dessous de la discorde entre Jean Ping et Ali Bongo Ondimba !

    ping doit gagner ce combat présidentielle 2016

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 11:16, par Antoine En réponse à : Présidentielle 2016 : Les dessous de la discorde entre Jean Ping et Ali Bongo Ondimba !

    Donc les chinois ont pris tous les marchés des français à cause Ping ? Ehhhhhhh... On n a plus le choix entre la France et la Chine quoiiiiii...

    • Le 27 juin à 12:21, par jimmy csrter En réponse à : Présidentielle 2016 : Les dessous de la discorde entre Jean Ping et Ali Bongo Ondimba !

      Mais franchiment mediapart ce qui interesse le Gabon aujourdhui c est la non participation au election de mr ali bongo il faut au prealable qu Il justifie są nationalite gabonaise comme l exige notre constitution ns savons que są pretendu mere n a jamais fait d enfant Elle est sterille le reste ne ns interesse pas pour le moment apres les elections ces problemes seront « vus »

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 10:47, par axelle En réponse à : Présidentielle 2016 : Les dessous de la discorde entre Jean Ping et Ali Bongo Ondimba !

    comment peut on faire confiance a quelqu’un qui na aucune moralité comme ping ???

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 22:26, par Ceds33 En réponse à : Présidentielle 2016 : Les dessous de la discorde entre Jean Ping et Ali Bongo Ondimba !

    Si Pascaline Bongo (du fait de sa liaison avec Ping ) a touché près de 10 millions de dollars (soit environ 5,5 milliards de francs CFA) sur deux (2) chantiers, quel est le coût global de ces deux (2) chantiers. En effet, pour verser une telle commission, je suppose que les chantiers ont rapporté très très gros. La candidature de Ping fait vraiment peur aux émergents à tél point que l on cherche à le discréditer.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 22:19, par NGWANE En réponse à : Présidentielle 2016 : Les dessous de la discorde entre Jean Ping et Ali Bongo Ondimba !

    Bonsoir, Etant d’accord sur les propos de Mr Serges Dry, pourquoi ne pas faire comme les italiens qui ont choisi de prendre une candidate à leur mairie une personne qui n’était pas dans le gouvernement. Avoir plusieurs opposants ne fait que disperser les voix. Choisir un candidat parmi ceux qui étaient ou qui sont dans le gouvernement des bongo, c’est peine perdu : il reproduira les mêmes actes qu’eux. Alors pourquoi ne pas se concerter(entre nous, les anti-bongo et les non-leches-bottes) et choisir notre propre candidat ; même s’il est jeune.
    Voici ce que je propose pour ce faire. dans chaque quartier, élire un candidat. ce dernier affrontera les autres candidats des autres quartiers dans sa commune. Celui qui gagnera sera face aux autres candidats des autres communes ...Jusqu’à obtenir un seul candidat qui s’opposera aux bongo.
    Une chose que je tiens à souligner. Je ne comprends pas pourquoi les urnes sont toujours enlevées de leur bureau de vote à lors qu’on peut bien y compter les voix. Depuis la nuit des temps les urnes ont toujours été déplacées et il y a toujours eu des fraudes. Chose que les sénégalais ont compris. Devant les représentants de chaque candidat et sur la surveillance des observateurs (qui ne sont pas étrangers mais des gabonais en ce qui nous concerne) et de l’armée, compter les bulletins de vote puis délibérer, et ce , dans chaque bureau. Puis déduire de chaque libération, un résultat final.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 20:54, par gabao.kool En réponse à : Présidentielle 2016 : Les dessous de la discorde entre Jean Ping et Ali Bongo Ondimba !

    C’est triste de voir certains compatriotes réfléchir de la sorte, Quand bien même nombreux d’entre nous sont des jeunes qui se battent quotidiennement pour le compte de notre propre réussite. Avec un système d’éducation pourri, nous assistons à une pléthore d’effectifs allant de 150 à 200+ élèves par classe, toute chose qui renforce le taux de redoublement et réduit nos chances de réussite. Pendant ce temps, Accrombessi et Ali Bongo volent et organisent les forums bidons avec l’argent de l’Etat. Cela fait Sept (7) ans que le Béninois, Accrombessi commande, pille et souille notre pays, et ce, sous nos applaudissements. J’adresse particulièrement mes prières au Dieu miséricordieux pour qu’il puisse nous réveiller de notre état léthargique...

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 11:53, par annael En réponse à : Présidentielle 2016 : Les dessous de la discorde entre Jean Ping et Ali Bongo Ondimba !

    La multitude de candidats ne jouera pas à leur faveur. Peut importe le nombre de toute les façons !!

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 11:47, par jolie En réponse à : Présidentielle 2016 : Les dessous de la discorde entre Jean Ping et Ali Bongo Ondimba !

    La victoire est assuré Ali President 2016

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs