Présidentielle 2016 : Les craintes des jeunes !

vendredi 5 août 2016 Société & environnement


A l’image des organisations internationales inquiètes du climat sociopolitique qui prévaut au Gabon, de nombreuses associations gabonaises dont « Jeunesse Sans Frontière », (JSF),ont clairement exprimé leurs craintes quant aux joutes et autres altercations entre l’opposition et la majorité présidentielle.

Les dérapages, injures, menaces et autres appels à l’insurrection sont de plus en plus légion ces derniers temps au sein de la classe politique gabonaise. On en veut pour preuve, les échauffourées enregistrées le 09 juillet dernier au Rond-point de la Démocratie entre partisans du parti au pouvoir et ceux de l’opposition. Face à cette tension préélectorale, les jeunes tirent la sonnette d’alarme, d’où la sortie de l’association « Jeunesse Sans Frontière », membre de la coalition de la société civile gabonaise (CSCG).

Pour « Jeunesse Sans Frontière », les jours à venir s’annoncent très électriques.
« L’ensemble de la coalition de la Société Civile Gabonaise en générale et l’ONG jeunesse sans frontière, en particulier, regrettent cette logique de radicalisation perceptible sur le terrain et qui augure d’une campagne électorale à haut risque si l’on y prend garde  » a déclaré Guy Réné Mombo Lemboumba, Secrétaire Exécutif de « Jeunesse sans frontière »lors d’un récent point de presse organisé à son siège sis à l’UOB.

Pour contribuer à la réalisation d’une élection libre apaisée et dont les résultats seront acceptés par tous, au même titre que l’Union Européenne, « Jeunesse sans frontière » fidèle à l’un de ses objectifs, s’invite dans le processus électoral en cours, et ce, en toute neutralité. Dans le même registre, cette structure rendra public dans les tous prochains jours, son projet intitulé « Soutien à l’implication active de la société civile gabonaise au suivi du processus électoral en 2016 ». Lequel projet vise une mobilisation citoyenne, histoire de sensibiliser les communautés nationales et ramener la sérénité et la cohésion nationale dans le processus électoral. Une initiative soutenue, entre autre, par l’Organisation Internationale de la Francophonie, (OIF).


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs