Présidentielle 2016 : Le citoyen musulman au fait de ses droits

lundi 4 juillet 2016 Politique


« Le comportement du musulman gabonais citoyen en période électorale et son rôle dans le maintien de la stabilité sociale et la diffusion de la paix », telle était la substance de la conférence du Rassemblement des Mouvements Associatifs Ali Bongo 2016 (REMAB), samedi 2 juillet courant au siège des éditions AMAYA au quartier charbonnage.

La participation des citoyens musulmans gabonais au débat politique est-elle significative ? A l’initiative du Rassemblement des Mouvement Associatifs Ali Bongo (REMAB), les musulmans gabonais ont été édifiés sur la citoyenneté et le rôle du citoyen. Animée par Ismaël Jean aimé Ikapi-Ikapi, Souleymane Ntchorere, Amal Jean Maurice Mboumba Ibinga et El Hadj Nabil Koussou Inama, les communications ont tourné autour de la participation du citoyen musulman au débat politique actuel. « Nous avons constaté que certains musulmans ne s’intéressent pas à la chose politique, au débat politique » a déclaré Souleymane Ntchorere, coordonnateur National du REMAB.

Pour ce faire, des sous-thèmes sur ‘’les fondements juridiques de la citoyenneté’’, ‘’les fondements économiques de la citoyenneté gabonaise’’, ‘’les fondements étiques, culturel et sociaux de la citoyenneté gabonaise’’, ‘’la jouissance de la citoyenneté gabonaise par les citoyens gabonais de confession musulmane’’ et bien d’autres ont permis aux conférenciers « de faire le portait du musulman gabonais ainsi que de la citoyenneté gabonaise. Le but est de montrer à la communauté nationale que les musulmans sont des citoyens à part entière et qu’à ce titre, ils ont les droits de prendre part au débat politique et au vote. Il s’agit d’encourager les musulmans citoyen gabonais à exercer ses droits en période électorales »a déclaré El Hadj Nabil Koussou Inama, conférencier.

Les responsables du REMAB ont affirmé, à cette occasion, leur attachement et leur soutien aux idéaux et aux actions du Président de la République. « Il s’agit de témoigner notre attachement à sa politique et a sa personne. Nous prévoyons installer une section de notre mouvement dans l’ensemble des provinces afin de soutenir notre candidat et l’accompagner dans l’ensemble de la tournée de campagne » a ajouté Souleyman Ntchoréré.

Après cette rencontre de sensibilisation, bien que saluée par les musulmans gabonais, il en ressort tout de même que l’invite au soutien au candidat Ali Bongo Ondimba n’a pas reçu l’assentiment de tous. « J’étais informé de la rencontre mais pour des raisons contractuelles, j’étais absent. Je salue tout de même l’initiative mais être musulman ne m’oblige pas à soutenir Ali Bongo Ondimba  » a déclaré un musulman gabonais sous couvert d’anonymat.


Tony Muru

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs