Présidentielle 2016 : Le casse-tête de l’approvisionnement

mercredi 14 septembre 2016 Economie


Après le casse-tête du ravitaillement vécu par les détaillants et autres commerçants, le tour revient aux usagers d’éprouver toutes les peines du monde à s’approvisionner, tant les denrées alimentaires commencent à manquer.

Se procurer du pain, des conserves, du riz, ou encore du savon relève désormais de la croix et de la bannière. En effet, les denrées alimentaires de première nécessité sont de plus en plus recherchées dans les quartiers populaires dans lesquels les émeutes ont été enregistrées. Les petites structures commerces telles les épiceries implantées ne suffisent plus à satisfaire la demande. Les vivres frais (poisson, poulet, viande…) deviennent rarissimes dans les grandes surfaces. Pour remplir leurs congélateurs, les clients doivent maintenant parcourir des longues distances.

C’est pourquoi, certains vont jusqu’à Bikélé. La perturbation de la chaîne de distribution impactent fortement sur les ménages. En plein cœur du PK 7, Flavienne qui avant les émeutes post-électorales traversait juste la chaussée pour s’approvisionner en boissons et aliments, doit désormais se rendre beaucoup plus loin. Un impondérable que n’avaient pas envisagé les citoyens en colère après l’annonce des résultats provisoires.


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs