Présidentielle 2016/ Lancement de la campagne électorale : La jeunesse et les femmes, priorités d’Ali Bongo Ondimba

dimanche 14 août 2016 Politique


C’est présence de plus de 60.000 personnes qu’Ali Bongo Ondimba, candidat à sa propre succession pour la présidentielle du 27 août prochain sous la bannière du Parti Démocratique Gabonais (PDG) a donné le coup d’envoi de sa campagne électorale samedi 13 août 2016 au stade d’Angondjé avec un discours favorable aux femmes et à la jeunesse.

A deux semaines jour pour jour de l’élection présidentielle du 27 août prochain, le président de la République sortant, candidat du Parti Démocratique Gabonais (PDG), a ouvert sa campagne électorale samedi 13 août 2016 au stade de l’amitié sino-gabonaise d’Angondjé en présence au moins de 60.000 personnes, jeunes et femmes, priorité de son programme de société.

Prenant la parole après le passage sur l’estrade de son épouse Sylvia Bongo Ondimba qui lui a manifesté tout son soutien, le président sortant Ali Bongo Ondimba a d’entrée fait un bref bilan de son mandat axé sur des réalisations telles que les infrastructures hospitalières et routières, facteurs de développement social et économique avec la création des nombreux emplois.

Evoquant son souci de voir tous les Gabonais accéder à des soins de qualité avec la CNAMGS, Ali Bongo Ondimba a salué les efforts déjà consentis et a promis faire respecter la prise en charge de tous les malades sans qu’il ne soient négligés au détriment des non assurés qui déboursent de l’argent en espèce.

Parlant des jeunes, Ali Bongo Ondimba a mis en valeur son programme de l’égalité des chances qui signifie pour lui que tous les gabonais ont les mêmes droits à la réussite. Par ailleurs, selon lui, le programme pour l’Egalité des chances s’appuiera donc sur toutes les études menées et sur les efforts engagés par la Première Dame.

« Ce programme veillera à ce que la femme gabonaise se voit offrir de réelles opportunités pour se réaliser et pour participer au développement de notre pays. Nous devrons également nous assurer que les femmes seront mieux protégées contre les discriminations et les violences à l’école, au travail et dans les foyers. Nous nous emploierons également à promouvoir la femme et à étendre sa participation dans la gestion des affaires publiques grâce à la loi sur les 30% de représentation de femmes aux élections et dans la Haute Administration.

Par l’implication accrue des femmes, mon programme rendra le Gabon encore plus fort, plus généreux et plus juste. Autant, mes chers amis, la plus grande des transformations qu’apportera mon programme pour l’Egalité des chances sera le changement radical sur la manière dont les ressources du pays sont réparties » a déclaré le porte-flambeau du PDG.

Parlant avec plus de détails de son engagement pour le Gabon, un Gabon qu’il veut Fort, Prospère et Solidaire pour les sept années à venir, si Dieu lui accorde ses faveurs, et si le peuple gabonais lui accorde ses suffrages, Ali Bongo Ondimba voudrait mettre en œuvre quatre priorités, tout en poursuivant les efforts engagés dans les domaines des infrastructures, de la diversification de l’économie, de la modernisation de l’Etat, de la démocratie, de l’Etat de droit et de la justice.

« Tout d’abord je vais travailler à consolider la paix et à renforcer l’esprit civique chez les jeunes. La paix car nous y sommes tous attaché.
Nos valeurs profondes bantoues sont faites de dialogue et d’acceptation de l’autre. Je m’emploierai à renforcer notre vivre-ensemble, à mettre en œuvre les mécanismes permettant à chacun d’avoir le sentiment réel d’appartenir à une Nation qui le protège et qui permet son plein épanouissement. Il s’agira également de renforcer la coopération internationale et l’intégration sous-région ale, tout en veillant à préserver la place du Gabon dans le concert des Nations.

Préserver la paix c’est aussi garantir la sécurité des personnes et des biens. Garantir que chacun peut dormir en paix, malgré les difficultés quotidiennes. Il s’agira de renforcer également la lutte contre la délinquance et le grand banditisme, en particulier dans nos quartiers populaires.

Les jeunes quant à eux devront réapprendre les valeurs républicaines et l’esprit civique fait de respect, de solidarité et d’amour pour la patrie. Ma seconde priorité sera d’œuvrer avec détermination à créer les conditions favorables à l’emploi pour tous et en particulier à l’emploi des jeunes. Dans notre pays, 34% de la population totale a moins de 15 ans. Tandis que 64% de cette même population a moins de 30 ans. Ces chiffres montrent l’urgence à résoudre la question de l’emploi. Pour ce faire, nous allons accentuer nos efforts dans la formation professionnelle.
A ce jour, seul 26% des personnes âgées de 16 à 65 ans ont une formation professionnelle. Ce chiffre est encore trop bas pour permettre à nos compatriotes de trouver un emploi décent sur le marché du travail. La formation professionnelle des jeunes sera une priorité absolue

.
Pour le prochain septennat, j’entends mettre en place les conditions encore plus favorables à l’initiative privée et l’entreprise. Mon objectif sera de créer des opportunités d’emplois dans différents secteurs d’activités parmi lesquels, l’agriculture, le tourisme, les services, les infrastructures, le BTP, l’industrie, la pêche, etc. Pour atteindre cet objectif, nous devrons impliquer tous nos partenaires nationaux et internationaux.

Nous devrons de même doubler la taille du secteur privé formel, et créer plus d’opportunités pour les gabonaises et les gabonais qui veulent entreprendre. Le programme pour l’Egalité des chances dans son volet éducation nous aidera à mieux les y préparer.

Ma troisième priorité sera d’améliorer notre cadre de vie. Le dernier recensement général de la population a montré que 87% de la population gabonaise vit en milieu urbain. Or, ce milieu urbain ne représente que 1% du territoire national. Ceci créé une pression urbaine très forte et des difficultés d’aménagement d’un espace de vie convenable pour tous. Il nous faut réaménager l’espace nos villes pour mettre un terme aux souffrances de nos compatriotes qui vivent dans des quartiers sous-intégrés, avec très peu d’accès aux services sociaux de base.

Nos villes doivent être plus propres, plus belles et plus accueillantes. Les efforts que nous avons engagés pour la propreté de Libreville doivent s’intensifier et s’étendre au reste des villes du pays. La population gabonaise a été multipliée par quatre depuis l’Indépendance. En effet, en 1960, le Gabon comptait 447 000 habitants. Il en compte aujourd’hui 1 800 000  » a-t-il précisé.

C’est sur ce constat qu’Ali Bongo Ondimba a demandé aux populations de voter pour lui pour une victoire sans bavure au soir du 27 août prochain face à des opposants qu’il estime être des menaces pour la paix du pays, la sécurité des nombreuses familles.

Pour ses prochaines sorties, Ali Bongo sera face aux populations de Lambaréné ce dimanche 14 août 2016 pour leur demander un renouvellement de confiance dans le changement, avant de s’envoler pour Port-Gentil le lendemain, lundi 15 aout 2016 où il fera la même chose.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs