Présidentielle 2016 :« L’opposition doit s’unir pour triompher ou périr », dixit Séraphin Akouré Davain.

jeudi 4 février 2016 Politique


L’Alliance Nationale pour le Nouveau Gabon (ANG), parti politique de l’opposition gabonaise, ne voit pas d’alternance possible en 2016 sans la mutualisation des forces « du changement ». Séraphin Akouré Davain, président de cette formation politique vient d’appeler au sursaut patriotique.

Le landerneau politique est en passe de s’animer au Gabon, pays d’Afrique centrale, moins de 7 mois avant la présidentielle au cours de laquelle le chef de l’Etat sortant Ali Bongo Ondimba du PDG, Parti Démocratique Gabonais, au pouvoir, va mettre en jeu son mandat arrivé à terme. Séraphin Akouré Davain, le ton grave, a égrené pêle-mêle à son siège de Nkembo (quartier populaire de Libreville), les manquements des gouvernants actuels : « Nous sommes dans un pays marqué par le règne de l’arbitraire avec une justice aux ordres et un dispositif électoral au service du PDG », a martelé l’opposant.

« Comment voulez vous arriver à déboulonner un tel système sans mutualiser nos forces », s’est interrogé l’ancien médecin de l’équipe nationale du Gabon, à l’époque AZINGO. Le membre fondateur du Syndicat Hippocrate (Syndicat des médecins du secteur public) avait entamé en novembre dernier, une tournée dans l’arrière-pays, aux fins de porter un message nouveau et mobiliser les populations en vue de leur enrôlement sur la liste électorale.

Il avait, à son retour à Libreville, dénoncé, photos à l’appui, lors d’une conférence de presse, le 3 décembre 2015 à la Chambre de commerce, une opération d’enrôlement jugée par lui irrégulière. « Nous avons saisi la justice, mais jusqu’à présent, aucune mesure n’a été prise dans l’optique d’arrêter cette fraude à grande échelle qui est en préparation, mais dans quel pays sommes-nous ? », s’était-il emporté. Cette sortie, devant un parterre de personnalités du Front de l’Opposition pour l’Alternance, aujourd’hui divisé après la désignation de Jean Ping par 18 partis sur les 27 que compte ce groupe comme « candidat unique de l’opposition à la présidentielle d’août prochain » avait été suivie de journées de désobéissance civile à l’appel de l’ANG.

 Parmi ces manifestants pacifiques tout de noir vêtus, à une jetée de pierre de l’entrée principale du palais de l’Assemblée Nationale, une des commerçantes qui s’était dénudée pour protester contre le racket des forces de l’ordre au marché de Mont-Bouet, marché central de la capitale gabonaise, courant novembre. L’affaire avait suscité un tollé sur les réseaux sociaux et entrainé des sanctions disciplinaires à l’endroit des policiers mis en cause.

« L’élection législative partielle du weekend dernier dans le Canton Kyé dans le nord du Gabon ressemble, à s’y méprendre, à la présidentielle de 2009. L’addition des voix des opposants au PDG aurait permis aux anti-PDG de l’emporter en dépassant les cinquante pour cent. » a poursuivi l’élu de Lambaréné.

Cependant, l’idée de la candidature unique de l’opposition n’est pas la solution au problème du Gabon selon Pierre Claver Divungui. Le Président de l’Adere, Alliance démocratique et républicaine, dirigée par l’ancien Vice-Président de la République, a déclaré la semaine dernière lors d’une tournée à l’intérieur du pays et diffusée sur la chaîne de télévision TV + : « La libération du Gabon ne passe pas par une candidature unique de l’opposition ». L’ancien collaborateur d’Omar Bongo Ondimba a souligné : « aux élections présidentielles de 1993, 1998 et 2005, l’opposition n’a pas eu besoin de présenter une candidature unique pour l’emporter ».

La désignation du candidat unique de l’opposition pourrait devenir une arlésienne tant les critères sont difficiles à définir. L’Union du Peuple Gabonais (UPG) tendance Jean- de- Dieu Moukagni Iwangou qui a annoncé lors de la convention des jeunes du Mouvement de l’UPG tenue en fin d’année dernière, présenter un candidat à la candidature déclinera sa position définitive lors de son congrès extraordinaire en fin de semaine à Libreville.


Dounguenzolou

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs