Présidentielle 2016 : Jean Ping et le camp d’Ali Bongo revendiquent chacun la victoire

dimanche 28 août 2016 Politique


Alors que la proclamation officielle des résultats du scrutin présidentiel d’hier est prévue pour mardi prochain, dans la foulée de la compilation des résultats, les camps d’Ali Bongo et de Jean Ping revendiquent déjà la victoire. Une situation qui sème la confusion et fait craindre des violences post-électorales.

Après Alain Claude Billie By-Nze, le porte-parole d’Ali Bongo Ondimba, qui annonçait hier sur les antennes de Gabon 24 que son candidat était en passe d’être réélu, le tour est revenu aujourd’hui à son principal rival, Jean Ping de se proclamer vainqueur du scrutin du samedi 27 août.

En effet, dans une déclaration devant la presse ce dimanche 28 août 2016, l’ancien président de la commission de l’Union africaine a dit avoir remporté le scrutin. « Au moment où je m’exprime devant vous, toutes les tendances nous donnent vainqueurs  », a déclaré Jean Ping devant la presse. Avant d’indiquer qu’il attendait désormais que son adversaire, Ali Bongo Ondimba l’appelle pour le féliciter.

L’un des candidats malheureux, Pierre Claver Maganga Moussavou du Parti Social Démocrate (PSD) a pour sa part reconnu tard dans la nuit d’hier la victoire de Jean Ping via son compte Facebook. « Il est clair que Jean Ping a obtenu sans équivoque la majorité des suffrages du peuple gabonais qui tenait à l’alternance à la tête de l’Etat », peut-on lire sur le post de Maganga Moussavou. Non sans ajouter : « Je félicite l’élu de la nation et lui souhaite plein succès dans sa nouvelle mission d’assumer la cohésion, le bonheur et la prospérité de l’entièreté du peuple gabonais ».

Au moment où la compilation des résultats du vote est encore en cours à la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), en attendant leur proclamation officielle par l’organe en charge des élections, cette revendication de la victoire par les deux camps, qui s’accusent mutuellement de tentatives de fraude n’est pas de nature à garantir des lendemains tranquilles.

Ce qui affole déjà certains compatriotes, qui ont pris d’assaut les magasins et autres espaces commerciaux, en vue de s’approvisionner suffisamment en nourriture et autres vivres, au cas où le pays viendrait à basculer.

Alors plutôt que de se lancer dans une ‘’ guerre’’ de déclarations de victoire, la démocratie voudrait que le perdant félicite le vainqueur comme l’ont fait Abdoulaye Wade en 2012 face à Macky Sall au Sénégal, et Lionel Zinsou face à Patrice Talon, il y a tout juste quelques mois au Bénin.

Voilà la seule attitude noble qui puisse épargner le Gabon d’un dérapage majeur. Car après tout c’est le peuple qui aura parlé et il faut que soit respecté son choix.


Charles Nestor NKANY

Vos commentaires

  • Le 30 août à 09:57, par Charlène En réponse à : Présidentielle 2016 : Jean Ping et le camp d’Ali Bongo revendiquent chacun la victoire

    Ils sont tous pareils seul Ali est capable de changer ce vieux système.
    Le fils n’ccepte pas de se faire guider comme ils l’ont longtemps fait à Omar. Jusqu’uà le pousser dans la tombe.Paix à son âme.
    Et puis l’élection était ouverte à toutes les familles où étaient les vôtres ?
    Le projet de Ping c’est d’enlever la famille Bongo au pouvoir. Celui d’Ali c’est de faire changer le pays ainsi que les mentalities des gabonais.Tout le monde se retrouve dans son projet. Sauf ceux qui n’ont que pour vision la haine la violence....et qui ont mal géré leur vie tout en priviligent les loisirs, femmes voyages dormer dans des hotels etc et attendre que l’Etat fasse tout pour eux à deux pas de la retraite.

    • Le 11 septembre à 17:48, par jean bille En réponse à : Présidentielle 2016 : Jean Ping et le camp d’Ali Bongo revendiquent chacun la victoire

      le projet du peuple gabonais est 1°de virer la famille bongo de la présidence de la république afin de restaturer les valeurs républicaines que bongo père a anéanti pour s’enrichir au détriment du peuple ; 2° réformer en profondeur la constitution et les institutions de la république afin que plus jamais, le gabon ne connaisse ce grave accident de l’histoire 3° donner et redonner la liberté partout et à tous afin que la créativité, l’insolence des idées, le développement des personnes renaissent pour le plus grand bonheur des gabonais ! jean ping n’y est pour rien dans ce projet profondément ancré dans tout gabonais digne de sa patrie ! quant à l’histoire de la manipulation d’omar par ses collaborateurs, c’est une absurdité et une bêtise grosses comme le monde quand on sait que bongo père n’avait pas d’autre souci que de s’enrichir à l’ombre de son pouvoir dictatorial jusqu’ici inconnu des gabonais.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 22:46, par Oyane En réponse à : Présidentielle 2016 : Jean Ping et le camp d’Ali Bongo revendiquent chacun la victoire

    Il est clair que Jean Ping a obtenu sans équivoque la majorité des suffrages du peuple gabonais qui tenait à l’alternance à la tête de l’Etat

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 13:56, par Filsdafric En réponse à : Présidentielle 2016 : Jean Ping et le camp d’Ali Bongo revendiquent chacun la victoire

    Ali Ben Bongo Ondimba pourrait mieux faire....SANS SON BOULET, un certain ACROMBESSI , le BENINOIS !

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 10:03, par Charlène En réponse à : Présidentielle 2016 : Jean Ping et le camp d’Ali Bongo revendiquent chacun la victoire

    Le Gabon ne connaîtra aucune . Il est à l’abri de la peur depuis sa creation par Dieu le tout puissant.
    Il est l’abri du besoin car le même tout puissant Dieu lui a donné des richesses naturelles. Donc Ali est mieux place pour mettre en place un management stratégique pour un devéloppement durable... Tchaooo

    Répondre à ce message

  • Le 29 août à 23:19, par jean gnima En réponse à : Présidentielle 2016 : Jean Ping et le camp d’Ali Bongo revendiquent chacun la victoire

    La communauté internationale ne va pas permettre de créer un nouveau foyer d’instabilité en Afrique. J’en appelle principalement la France de ne convaincre son filleul Ali Bongo de reconnaître sa défaite et de féliciter jean Ping pour sa victoire. Si elle laisse faire les thuriféraires du régime Bongo PDG, c’est la France qui va encore déployer son armée pour éteindre ce feu dont elle sera le pyromane pacifique, ce qui engendrera des dépenses sur l’économie de ce pays. Aussi, les pays frontaliers tels que le Cameroun, le Congo et la Guinée équatoriale seront destabilisés par un flux migratoire qui pourra réveiller la menace Boko Haram. La France a tout intérêt à ne pas laisser Ali Bongo embraser un nouveau foyer d’instabilité en Afrique. Vigilance, vigilance !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 août à 01:26, par Yves konan En réponse à : Présidentielle 2016 : Jean Ping et le camp d’Ali Bongo revendiquent chacun la victoire

    Le Gabon n’est pas loin du syndrome ivoirien.
    Ces 2 acteurs ont joué un rôles prépondérant
    ds la chute du pdt gbagbo.voilà ce qui arrive à votre tour.cela n’arrive pas qu’aux autres.
    Mais ou est passé la France pr trancher comme ce qu’il ont fait en cote d’Ivoire.
    bne chance à vous

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs