Présidentielle 2016 : Imbroglio autour des conclusions des observateurs internationaux !

mercredi 31 août 2016 Politique


L’on assiste à une vraie incohérence, un imbroglio entre les déclarations des observateurs dépêchés au Gabon dans le cadre de la présidentielle en cours. Entre ceux dépêchés par les instances africaines qui affirment que le processus électoral s’est bien déroulé et ceux de la mission commise par l’Union Européenne qui nuance son appréciation du processus et estime que le processus a été entaché de nombreuses irrégularités.

Plusieurs membres des missions d’observations dépêchées au Gabon soutiennent que le processus électoral s’est bien déroulé. Une conclusion que n’approuve toutefois pas l’ensemble des observateurs. En effet, ceux de l’Union Européenne ont noté d’importantes irrégularités dans le processus électoral. A en croire le chef de mission de 73 observateurs de l’Union Européenne à Libreville, Mariya Gabriel « L’Union Européenne félicite les électeurs gabonais qui ont exprimé leur volonté démocratique dans un processus qui a manqué de transparence » a-t-elle déclaré dans une déclaration lue devant la presse nationale et internationale. Les griefs de la mission d’observation de l’Union Européenne sont nombreux.

Le rapport épingle le Président sortant et la CENAP. S’agissant d’Ali Bongo Ondimba, l’Union Européenne lui reproche l’utilisation abusive des biens de l’Etat et le fait de n’avoir pas fait le distinguo entre sa posture de candidat et de Président en fin d’exercice. Le même rapport note aussi des manquements dans le processus électoral entier. Une sortie de l’Union Européenne qui prend le contre-pied de l’Observatoire Africain de la Démocratie (OPAD) et du Parlement Africain. « La mission a constaté une organisation satisfaisante des opérations de vote, ainsi qu’un scrutin libre, transparent et équitable », a déclaré l’OPAD.

Le recadrage du Ministre de la communication dans un communiqué diffusé ce jour et qui voudrait que l’on note que la mission européenne considère que le dépouillement dans les bureaux de vote s’est déroulé en général dans la transparence n’occulte en rien les observations de la mission de l’UE. Un imbroglio qui n’a pas laissé insensible le Porte-parole du Gouvernement, Alain-Claude Bilié Bi Nzé qui a fustigé sur les ondes de la Radio France Internationale (RFI) ce 30 août courant les conclusions des observateurs européens. Pour Alain-Claude Bilié Bi Nzé : « l’Union Européenne a outrepassée sa mission ».


TM

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs