Présidentielle 2016 et candidature unique de l’opposition : Jean Ping porté au pinacle

mardi 16 août 2016 Politique


Fait inédit dans l’histoire politique du Gabon. Après plusieurs mois de tergiversations et de lutte des égos, c’est finalement l’ancien président de la commission de l’Union africaine, Jean Ping qui a été choisi comme candidat unique de l’opposition, du moins pour les deux poids lourds en lice que sont Casimir Oye Mba et Guy Nzouba Ndama. C’était cet après-midi au quartier Nkembo de la capitale gabonaise. Analyse !

Un candidat unique de l’opposition au Gabon. Qui l’eut cru ?
Incroyable mais vrai. Jean Ping vient d’être choisi par deux de ses concurrents comme candidat unique de l’opposition pour le scrutin présidentiel du 27 août prochain. Il s’agit de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama et de l’ancien gouverneur de la BEAC, Casimir Oye Mba. L’annonce a été faite cet après-midi au quartier Nkembo de Libreville en présence d’une foule en liesse.

En effet, après plusieurs années d’incertitude et de mobilisation de tous les partisans de l’alternance, qui appelaient tous les candidats de l’opposition à une candidature unique, afin de barrer définitivement la route à Ali Bongo, qu’ils accusent d’avoir présenté de faux documents lors de l’élection anticipée de 2009, l’opposition sous la pression conjuguée de la société civile et d’autres forces opposées au règne des Bongo, vient là de marquer un point inédit en désignant comme candidat, Jean Ping, ancien enfant du système et opposant devenu, après sa démission du Parti Démocratique Gabonais (PDG), il y a deux ans.

Un choix obtenu presqu’au forcing après trois jours de discussion, de tractations entre les différents protagonistes. C’est finalement tard dans la nuit de lundi à mardi qu’un protocole d’accord politique a été signé entre les trois candidats. Ce qui montre bien la difficulté à laquelle ont été confrontés les tenants de cette candidature unique pour parvenir à un véritable front uni de l’opposition contre le candidat PDG, Ali Bongo Ondimba. C’est désormais fait, même si on note encore quelques cas marginaux comme Pierre Claver Maganga Moussavou, l’ancien Premier ministre Raymond Ndong Sima et bien d’autres candidats qui ont décidé de faire cavalier seul.

Recomposition politique

Une recomposition politique. Un rééquilibrage du rapport des forces en présence. Rapport de force qui était jusque-là favorable à Ali Bongo tant que l’opposition se présentait en ordre dispersé. C’est la conséquence immédiate de cette candidature unique qui, certainement va donner le tournis et des insomnies au palais du bord de mer.
Là-bas où le porte-parole du gouvernement, Alain Claude Billie By-Nze s’est souvent moqué d’une opposition, selon lui en manque de projet et incapable de se mettre d’accord sur une candidature unique contre ‘’son champion’’.

Désormais le rire change de camp car avec Jean Ping comme candidat unique de l’opposition, c’est à une bataille féroce qu’on va assister car ; entre Ali Bongo Ondimba pour la majorité et Jean Ping pour l’opposition, la bataille promet d’être rude.

Voilà ce qui vient remettre les compteurs à zéro. Mais attention, Ali Bongo dans sa logique de se faire réélire coûte que coûte à la magistrature suprême n’a pas encore dit son dernier mot. Puisque disposant des leviers de l’Etat, il n’hésitera pas à en faire bon usage au moment opportun et sortir une surprise amère contre le bloc des trois. Voilà ce qui devrait pousser l’opposition à dépasser l’euphorie du moment, et à sécuriser et surveiller de près le déroulement du scrutin, du dépouillement jusqu’à la compilation des procès-verbaux à la commission nationale électorale autonome et permanente. Cela afin d’éviter toute tentative de fraude.

Car une candidature unique fut-elle entre trois candidats dans un scrutin uninominal à un seul tour et avec 9 autres candidats de l’opposition dans la course ne signifie pas de facto une victoire, mais bien un pas vers la victoire. Et il ne faut pas vendre la peau de l’ourse avant de l’avoir tué.


Charles Nestor NKANY

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs