Présidentielle 2016 : Casimir Oye Mba, un choix de l’Union Nationale par défaut ?

mercredi 8 juin 2016 Politique


C’est la conclusion du congrès extraordinaire de l’union nationale (UN), tenu le week-end écoulé au complexe Noé palace, dans le nord de la capitale gabonaise. Casimir Oye Mba défendra bien les couleurs de son parti à l’élection présidentielle du 27 août prochain. Mais à peine désigné, l’homme suscite déjà les critiques de nombreux compatriotes, qui voient dans ce choix de l’UN version Myboto, une sorte de résignation faute de mieux. Et pour cause, ils n’ont toujours pas avalé la pilule de son désistement tardif en 2009.

Sans surprise, Casimir Oye Mba a été désigné candidat de l’Union nationale au terme du congrès extraordinaire de ce parti de l’opposition le week-end dernier. Selon les résultats des travaux en commissions auxquels ont pris part un peu plus de 618 délégués, l’ancien gouverneur de la BEAC s’est imposé avec 554 voix contre 58 et 6 pour ses concurrents respectifs Mike Jocktane et Janvier Emegue Mengue.

Une grande victoire pour Zacharie Myboto, son mentor qui a toujours milité pour la candidature de l’ancien Premier Ministre d’Omar Bongo, depuis la sortie de Jean Eyeghe Ndong, qui a pris fait et cause pour Jean Ping. Et le choix d’Oye Mba va certainement paraître comme une compensation, destinée à panser cette plaie, puisque les hommes, dit-on partent et les institutions restent.

Mais en même temps, l’Union nationale devrait se garder de tout triomphalisme électoraliste autour de la personne d’Oye Mba, car en regardant de près le déroulement du congrès extraordinaire qui a conduit à sa désignation, on peut s’apercevoir qu’il n’y avait pas de réels adversaires qui auraient pu faire pencher la balance d’un autre côté.

Ce qui vient légitimer la thèse d’un pis-aller, c’est-à-dire d’un choix désespéré puisque de ses deux rivaux, qu’il s’agisse de Mike Jocktane ou d’Emegue Mengue, aucun de ces deux hommes n’a véritablement d’assise politique au plan national. Surtout Emegue Mengue, qui reste le grand inconnu du public. D’ailleurs le résultat du vote des différents délégués l’atteste nettement. Casimir Oye Mba ne pouvait donc pas ne pas être choisi face à ses deux adversaires, qui n’avaient plutôt que le rôle de figurants.

Le choix de la résignation ?

C’est la question qui vient d’emblée au regard du poids politique échu à Oye Mba aujourd’hui, après son retrait la veille du scrutin présidentiel de 2009. Lequel retrait lui a déjà valu une perte considérable de crédibilité dans l’électorat gabonais. Même si l’homme affirme avoir été victime de pressions extérieures et promet qu’il ira jusqu’au bout cette fois, la pilule semble toujours coincée à la gorge de ses nombreux concitoyens, qui s’apprêtaient à voter pour lui en 2009. Une situation loin de faciliter la tâche du désormais candidat de l’UN.

De fait, pour avoir perdu trop de temps en faisant de la destitution d’Ali Bongo Ondimba un préalable pour cause de « filiation biologique douteuse », la position de Zacharie Myboto a fini par fragmenter le parti, avec aujourd’hui trois tendances : la tendance pro AMO, représentée par Gérard Ella Nguema, candidat à la prochaine présidentielle ; celle de Jean Eyeghe Ndong désormais un des caporaux du natif d’Omboué, sous les couleurs de démocratie nouvelle (DN), l’autre branche restante étant celle de Myboto, dont Oye Mba a été investi candidat à la présidentielle à venir, et ce, à moins de trois mois de l’échéance, la tâche s’annonce difficile pour le candidat qui devra non seulement reconstruire son image et son aura personnelle, mais également chercher à rattraper son retard sur le terrain, en défendant les couleurs d’un parti aujourd’hui balkanisé. Ce qui est loin d’être une simple équation, au regard de l’avance considérable déjà prise sur lui par les autres concurrents sur le terrain électoral.

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs