Présidentielle 2016 : Ca piétine à la commission d’accès équitable aux médias publics en période électorale

vendredi 22 juillet 2016 Politique


Jean-François Ndongou, le Président du Conseil National de la Communication, (CNC) a devisé, jeudi 21 juillet courant dans ses locaux, du code de bonne conduite, de l’ordre de passage et du temps d’antenne sur les médias de service publics, des candidats à la présidentielle à venir avec quelques représentants de ces derniers.

Sur les 14 candidats déclarés à la présidentielle du 27 août prochain, seuls 4 de leurs représentants ont honoré l’invitation du Président du Conseil national de la communication. Ainsi, le représentant de Jean Ping, d’Ali Bongo Ondimba, de Guy Nzoumba Ndama et de Gérard Ella Nguema ont devisé, pendant une heure, des dispositions relatives à la commission d’accès équitable aux médias publics en période électorale. D’où la lecture, à titre de rappel, du code de bonne conduite faite par le Secrétaire général du CNC.

Jean François Ndongou a tout de même fustigé le retard accusé dans la mise en place de ladite commission. Un retard émanant essentiellement des représentants des candidats. Lesquels représentants ont tenté tant bien que mal de justifier ce manquement. Du coup, un délai de 48 heures leur a été accordé. Un temps imparti pour désigner de manière consensuelle 3 représentants de la majorité et 3 autres de l’opposition. Ces représentants feront partie de la commission d’accès équitable aux médias publics.

Une démarche à laquelle adhère, en partie l’opposition. « Nous sommes disposés à répondre à chaque invitation des médias ou du CNC.Nous avons répondu présent à l’appel lancé par le Président du CNC. Je me rends compte que s’était très mal parti parce que nous entrons dans une période ultrasensible ou il faudra que l’information soit bien véhiculée et aussi qu’on ne fasse pas dans la précipitation. Non, nous ne pouvons pas y aller comme ça, nous allons au sortir d’ici faire large écho de tout ce qui s’est dit à cette réunion. Je tiens à rappeler qu’en dehors du président Jean Ping que l’Union des forces du changement soutient à 100%, il y a également d’autres candidats tels que celui de l’Union nationale, Casimir OyéMba, du PSD, Pierre Claver MagangaMoussavou, du PSGMoussavou King et des indépendants, je souhaite que tout ce beau monde soient informés de ce qui s’est dit aujourd’hui », a déclaré Samuel EdouNguema, président de l’UFC.


LAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs