Présidentielle 2016 : Ali Bongo réélu

mercredi 31 août 2016 Politique


C’est finalement Ali Bongo Ondimba qui remporte l’élection présidentielle du 27 août dernier, selon les résultats proclamés par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP). Une victoire au goût amer pour son principal adversaire, Jean Ping, le candidat d’une coalition de l’opposition qui affirme avoir remporté le scrutin au regard des procès-verbaux en sa possession. Ping appelle ses partisans à défendre désormais leur vote par tous les moyens. Le début d’un bras de fer.

Ali Bongo Ondimba réélu Président de la république gabonaise aux forceps. Le verdict a été rendu public mercredi 31 août 2016 par la Commission électorale nationale autonome et permanente, à l’issue du scrutin présidentiel du 27 août dernier, et ce, au terme d’une longue attente qui a dépassé les limites.

Selon ces résultats, officiels, le Chef de l’Etat l’emporte avec 49,80% contre 48,23% pour son rival, Jean Ping. Une victoire qui ne passe pas pour l’ancien président de la commission de l’Union africaine, qui avait commencé à revendiquer son élection alors que le dépouillement était encore en cours. C’est désormais à ce titre qu’il appelle tous ses partisans à défendre leur victoire par tous les moyens.

Manifestement les prochains jours s’annoncent mouvementés et le fumet d’un grabuge post-électoral n’est plus loin du pays. Surtout quand on sait que le procès-verbal final au niveau de la plénière de la CENAP n’a été voté que par 4 voix pour, 1 contre et 3 abstentions. C’est une victoire très serrée qui rend ainsi ingouvernable le Gabon, au regard du faible différentiel d’à peine 5000 voix qui sépare les deux hommes.

Une victoire problématique qui vient encore accentuer davantage l’hostilité grandissante entre les deux ex-beaux-frères, depuis que Jean Ping a pris définitivement ses distances avec le Parti Démocratique Gabonais, il y a plus de deux ans. Hostilité qui a d’ailleurs atteint son paroxysme durant les deux semaines de campagne, qui ont précédé le vote.

Une campagne axée sur les invectives et autres attaques personnelles plutôt que sur un vrai débat autour des projets de société des candidats. Et avec une polémique née autour des chiffres, notamment le procès-verbal de la province du Haut-Ogooué ( la deuxième du pays après celle de l’Estuaire) qui consacre plus de 95% de suffrages au Président sortant, chiffre contesté par l’opposition qui y voit une manipulation grossière.
La victoire aussi courte d’Ali Bongo complique les choses plus qu’elle ne les résout.

C’est donc une victoire qui risque de plonger le pays dans un bourbier inédit, dont seule la communauté internationale, la France en tête pourra l’extirper. Tout dépendra de la radicalisation ou non de Jean Ping, qui avec ce rendez-vous manqué à 73 ans d’âge, voit là certainement se volatiliser ses ambitions présidentielles. Et Ali Bongo, s’il est réélu au forcing après un septennat mitigé, voit désormais sa légitimité et sa popularité complètement entamées.

Le morceau cette fois est plus gros que celui de 2009 et c’est désormais reparti pour 7 nouvelles années de crise. Quel gâchis !


Charles Nestor NKANY

Vos commentaires

  • Le 8 septembre à 09:29, par serges dry En réponse à : Présidentielle 2016 : Ali Bongo réélu

    bjr mon tres chere frere jean billy,c est genant de moi a toi de le pensermoi aussi,malheureusemnt y a des jeunes frere gabonais qui osent chantés la victoire de bongo ali,dommage qu on arrivera pas a ce pense il y a de la retenue du camp de mr ping jean et a tous ceux qui l entoure bref c est par cs altogoveens qui fera mettre une guerre sainte ou civile a ce gabon ...

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 09:18, par serges dry En réponse à : Présidentielle 2016 : Ali Bongo réélu

    bonjour mr ali le gabon n est pas la cote d ivoire,comme malheureusement tu t appelle ali je crois l ecole est le bon chemin de la vie humaine si toi tu vis au gabon c est sont ce genre d interpretations qu on veut nettoyé (dit cavard et rat ou souris de bongo et ali bongo personne ne connait un de leur camarade de classe du cp1 au college aucun gabonais tu veus comparaitre de cote d ivoire je pense que toi aussi tu n as jamais l ecole stp tes parents sont peut etre des clandestins c est le raisonemnt des gens qui sont rentrés au gabon par des pirogues,

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre à 13:54, par jean bille En réponse à : Présidentielle 2016 : Ali Bongo réélu

    ce pays, le gabon, a été dévasté par le passage d’un homme et de sa famille à la tête du gabon. les valeurs premières de vérité, d’honnêté, de sincérité, d’honneur ont quitté les bords de nos ruisseaux, rivières, fleuves, et côtes. le cynisme, la lâcheté, la roublardise ont pris place à la tête du gabon. le 27 août 2016, les gabonais ont cru qu’il leur était possible de choisir leur destin en se donnant un président conforme à leurs attentes. ils y ont cru si fortement qu’ils se sont massivement déplacé (en moyenne un 1 gabonais sur deux) pour accomplir leur devoir citoyen. ils ont eu tort de croire qu’ils étaient libres de se choisir leur président par le mode de l’élection. en effet, les tripatouillages enfantins, grotesques, ethnocentrés, égoïstes qui se sont manifestés dans le haut-ogooué disent bien que ce choix ne leur appartient pas.
    la fureur qui s’est déversée sur tout territoire du gabon est donc un geste ultime et désespéré de protestation contre l’emprise de cette même main noire, qui à chacune des élections présidentielles vole la victoire du peuple pour la remettre à la famille bongo et son clan.
    jean ping n’y est donc pour rien dans cette violence comme l’accuse l’aboyeur du camp ali bongo contre qui, pour la préservation de la population, des détecteurs de mensonge médiatique doivent être déployés !
    satan est le père du mensonge dit la bible mais celui-là en est le digne fils assurément !

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre à 09:54, par Pulcherie En réponse à : Présidentielle 2016 : Ali Bongo réélu

    manipulation grossière.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre à 18:06, par BACQ DANIEL En réponse à : Présidentielle 2016 : Ali Bongo réélu

    Dans un pays democratique le president doit etre elu presence de l opposition ce qui n a pas été le cas au GABON ;
    des lors le scrutin est caduque et doit etre frappe de nullite.Agir de la sorte c est respecter le citoyen et credibiliser son gouvernement

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre à 09:31, par Ceds33 En réponse à : Présidentielle 2016 : Ali Bongo réélu

    Encore un coup d’état électoral !!!! On se dit démocrate, alors que l’on est incapable d’accepter le résultat des urnes. Monsieur Ali, votre réélection est une honte !!! Près de 600 000 électeurs ont pris part à ce vote. La province du Haut Ogooué a elle seule compte près de 250 000 électeurs !!!, chapeau l’artiste !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre à 12:14, par Léon Makaya En réponse à : Présidentielle 2016 : Ali Bongo réélu

    Ali Bongo, encore une fois, a tripatouillé les résultats de l’élection présidentielle, avec le mensonge éhonté du taux de participation de 99.93% dans le Haut-Ogooué, province dont le père d’Ali Bongo est originaire. Et bien sûr plus de 95% de ces électeurs ont voté pour lui ... Étrangement, les résultats de cette province sont arrivés en dernier à la commission nationale électorale.
    L’UE, la France et fait inédit, les USA, demandent aux autorités gabonaises de présenter les résultats de chaque bureau. Si Ali Bongo et sa clique sont sereins quant à leur victoire, qu’ils prouvent leur bonne foi, et publie les résultats bureau par bureau.
    Alors que les bidonvilles de Libreville, la capitale du Gabon, sont laissés pour compte depuis 50 ans, Ali Bongo acquiert le bien immobilier le plus cher de France, l’hôtel de Soyecourt à Paris pour une valeur de presque 100 millions d’euros. Non, les Gabonais ne veulent plus de ce triste sire à la tête de l’état. Allez-vous en, Ali Bongo, et respectez le choix du peuple qui vous a, une nouvelle fois, vomi !

    • Le 4 septembre à 07:37, par Ali En réponse à : Présidentielle 2016 : Ali Bongo réélu

      Pour qui vous prenez vous pour contester les résultats présidentiels gabonnais ?je présume de vrais ignorants et aveugles de la réalité politico-économique que la france instaure en Afrique francophone.ce n’est pas à la france de décidé qui gouverne ou pas.voulez vous commettre la même erreur faite en Cote-d’ivoire.alors sortez de votre ignorance qualitative et veuillez accepter les faits.Ali Bongo président du peuple élu par le peuple pas une marionnette française du nom de Jean ping.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre à 23:29, par Mak En réponse à : Présidentielle 2016 : Ali Bongo réélu

    Où sont donc les Bruno Ben Moubamba, Pierre Claver Maganga moussavou, ..? Doit-on voir à travers leur silence, l’acceptation naïve et complice de voir le Gabon à nouveau dirigé par un candidat, seul convaincu "d’incarner la rupture", alors même que tout indiquer le contraire ?Il ne suffit pas de dénoncer la direction du pays par une seule famille depuis 50 ans ; ce qui importe, c’est le bilan de ces multiples décennies. Il semble tout de même que sous l’ère de" Bongo-père", nous avions encore quelques acquis, mais il devient impossible de taire la dégradation dans laquelle sombre désormais notre pays, le GABON :-dépravation des mœurs (les sectes présentées comme des ascenseurs sociaux de prédilection, la banalisation de l’homosexualité, le massacre des populations à des fins rituelles, etc...-Régression économique impressionnante : alors même que le pays s’est toujours targué de disposer de ressources naturelles conséquentes (pétrole, bois, uranium, et autres…), en comparaison avec certains autres Etats africains, l’accès à l’eau et à l’électricité y devient de plus en plus aléatoire, par exemple. En effet, le pays est marqué par des coupures d’eau et d’électricité intempestives…Lourd et triste tableau que voici, n’est-ce pas ? Alors, revenant à notre interrogation de départ, encore une fois, Ou sont les HOMMES ? Derrière cette question retentit volontairement ou pas cette autre : QUI ENVERRAI-JE ?Que ceux qui ont des oreilles, entendent…

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre à 17:35, par paul En réponse à : Présidentielle 2016 : Ali Bongo réélu

    bonne chance et god bless le gabon.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août à 19:43, par Dha En réponse à : Présidentielle 2016 : Ali Bongo réélu

    Bande de con

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs