Postebank : Un établissement en sursis !

vendredi 28 octobre 2016 Economie


A la recherche de 61 milliards de francs CFA pour se restructurer et continuer d’exister, la Postbank est à bout de souffle. Il y a à peine 48 heures, les fonctionnaires domiciliés à Postebank ont dû faire le pied de grue devant les agences d’Ecobank pour percevoir leur salaire du mois d’octobre, en raison du récent mouvement d’humeur des postiers.

Postebank tiendra-t-elle le coup ? Si les responsables de cette entité affichent leur pleine volonté de relever la banque, de nombreux indicateurs montrent que les jours de l’établissement sont comptés. Trois, six mois ou peut-être un an ? Impossible à définir. Mais la réalité est telle qu’en affectant sa clientèle du secteur public à Ecobank, bien que momentanément, l’établissement a clairement tracé son horizon. Et pour cause, jamais dans l’histoire de cette banque un tel tournant avait été pris.

Postebank vient de franchir une autre étape dans la crise qu’elle traverse, peut-être la plus cruciale. Surtout que l’Etat croule actuellement sous le poids des problèmes sociaux, notamment dans le secteur de l’éducation nationale. A cela s’ajoute l’organisation de la Can qui pointe inexorablement à l’horizon. On peut donc affirmer sans être devin que le Gouvernement, malgré sa bonne volonté ne peut débloquer dans l’immédiat les 61 milliards de francs CFA exigés pour redresser la boite.

Aujourd’hui cela fait un an que la crise perdure et la constance de la mauvaise conjoncture économique actuelle qui agit sur les finances publiques ne peut permettre une telle possibilité. Les arriérés de salaires sont désormais récurrents d’où le dernier mouvement d’humeur des postiers. Trop d’indicateurs montrent que la fin de Postebank est proche à moins que le Gouvernement envisage l’option d’un partenariat public-privé pour sauver la structure.


3M

Vos commentaires

  • Le 29 octobre à 12:37, par Angue En réponse à : Postebank : Un établissement en sursis !

    On fonce tout droit vers un mur c’est une histoire très très compliqué ma question est de savoir qui est le coupable de ce génocide financier ya forcément un responsable mais on n’en parle pas c’est vraiment triste des actes impunis dans notre pays pufff

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre à 21:17, par Junior En réponse à : Postebank : Un établissement en sursis !

    Les arriérés de salaires sont désormais récurrents d’où le dernier mouvement d’humeur des postiers.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre à 13:18, par mohla En réponse à : Postebank : Un établissement en sursis !

    Mr dry,refléchissez avant de vous exprimer.fonctionnaires payés par une banque privée !! est ce un scoop pour vous ? bicig,bgfi,ugb et autres qui payent les fonctionnaires depuis des décennies sont telles publics ???? vous jouez les connaisseurs,alors que vous n’êtes qu’un saurien.....a titre de rappel ou d’infos votre mentor ouatarra est un des actionnaires principal du groupe ecobank !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre à 09:28, par serges dry En réponse à : Postebank : Un établissement en sursis !

    la situation du gabon est critique priviligier une affaire qui n a aucun avantage pour les gabonais voila que les fonctionnaires sont payés par une banque privéé (ecobank)avc comme actionnaire bongo ali et acrombessi mexant,les emprunt ne font que s ajouté oh !Dieu que malchance pour le peuple gabonais ?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs