Poste SA : Les deux bombes puantes d’Alfred Mabicka-Mouyama !

vendredi 18 novembre 2016 Economie


Des malversations financières à l’actuelle banqueroute de la Poste SA, Alfred Mabicka-Mouyama, Président Directeur Général des postiers livre sa part de vérité dans deux ouvrages à paraitre et dont le ton a été donné dans sa tribune libre publiée chez nos confrères. Ce dernier prétend subir des intimidations voire menaces de mort, tant ses révélations éclaboussent des hauts cadres de l’appareil étatique.

Dans la tourmente, Poste Bank vit certainement ses derniers jours ! A cela s’ajoute les nombreux conflits d’intérêts de certains politiques coupables ou complices, c’est selon, de la crise que traverse la Poste Sa. Et forcément, lorsque l’ancien Président Directeur Général, Alfred Mabicka-Mouyama sort de sa réserve l’ambiance devient électrique. Ce dernier compte dévoiler au grand jour les réelles causes et auteurs de la faillite de la poste. L’homme a entendu tant de choses mais est resté silencieux. « Au lieu d’hurler avec les loups, j’ai choisi de prendre le temps de terminer ce que j’avais commencé des années plus tôt. A savoir, raconter ce que j’ai fait à la Poste, les difficultés que nous avons rencontrées te les défis qui attendaient cette entreprise », déclare-t-il. Du coup l’ancien Président directeur général de Poste SA, Alfred Mabicka Mouyama s’est fondu d’une violente diatribe (dont quelques bouts ont été publiés par nos confrères de Gabonreview et Infos 241), contre le régime en place. L’ancien PDG réfutant catégoriquement les accusations portées sur lui, est d’avis qu’elles n’ont qu’un seul objectif, « tromper le peuple ».

« Pendant un an, j’ai subi la campagne médiatique dénigrant à tort ma gestion de la Poste SA  », explique Alfred Mabicka-Mouyama. Pendant cette période il a gardé volontairement silence. Ne doit donc-t-il pas à son tour s’expliquer ? S’interroge-t-il. Toutefois, Alfred Mabicka tient à préciser que la prochaine publication de ses deux ouvrages n’est nullement « une machination de l’opposition contre Ali Bongo ». « Instrumentaliser la sortie de mon livre pour attiser le feu politique, c’est souffler sur les braises qui fracturent notre pays  », explique-t-il.

Quid des poursuites judiciaires ?

L’affaire est visiblement plus complexe que le prétend les autorités et vouloir « engager des poursuites à l’encontre des responsables de la Poste Sa, c’est délibérément vouloir masquer la vérité », clame haut et fort Alfred Mabicka-Mouyama. « Pourchasser ceux qui ont géré, traquer ceux qui n’ont pas voulu décider, ceux qui ont bloqué et saboté. Inculpons tous ceux qui de manière active ou passive auront placé la Poste en situation de crise. Et tant que nous y sommes, emprisonnons tous les dirigeants dont les entreprises publiques et privées ont connu ou connaissent des crises », rajoute-t-il. Dans la même lancée, Alfred Mabicka-Mouyama soutient qu’ « il faut également attaquer tous ceux qui bloquaient les sommes dues à la Poste ».


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs