Poste SA : De nouveau en grève illimitée !

lundi 25 juillet 2016 Economie


Toujours pas de sérénité à la Poste SA ! La preuve c’est qu’ à partir d’aujourd’hui, lundi 25 juillet courant, les postiers entament une grève générale illimitée pour réclamer le paiement des salaires du mois de juillet et exiger la clarification de leur situation.

Grève générale illimitée dès aujourd’hui à la Poste. Le mot d’ordre a été donné par les agents de la poste réunis en assemblée générale à Libreville, durant le week-end. « D’abord, il faut que les clients comprennent que ce n’est pas de gaieté de cœur que nous déclenchons cette grève. Nous n’allons pas payer, et ce, malgré les intimidations et autre manœuvres. Nous voulons gêner sérieusement pour que les autorités trouvent une solution à notre problème », a déclaré le Secrétaire général du Syndicat national de la poste, Jean Clair Mboutsou Ditengou.

Outre le paiement des salaires, les postiers s’insurgent contre le climat délétère prévalant dans la société, forte de plus de 800 agents. « La poste est en totale déliquescence et la responsabilité première incombe à l’Etat qui n’a pas joué son rôle. Lorsque l’état nomme, il doit contrôler et relever à l’occasion. Lorsque les syndicats ont indiqué aux autorités que les clignotants commençaient à virer au rouge nous n’avons pas été écoutés. Le constat est là et il est amer », tempête le Secrétaire Général du syndicat.

Cette grève risque d’avoir de lourdes conséquences car près de 15.000 fonctionnaires (enseignants, personnels de santé, militaires et autres policiers…) sont domiciliés à la poste. Pour rappel, la poste est secouée par une crise sans précédent depuis 2012.

Autre nœud gordien, le syndicat national de la poste ne comprend pas pourquoi le nouveau PDG, Michael Adandé continue de recruter du personnel, alors que la société est en crise. « La poste recrute aujourd’hui à des postes importants et avec des gros salaires. Et le nouveau PDG prend des mesures qui font que les clignotants ne peuvent pas virer au vert. On se rend compte qu’il est en train d’aller à contre-courant des espoirs placés. Il a engagé de nouveaux travaux au niveau de son bureau, du centre national des tris. Ce n’est pas urgent », souligne le premier responsable du syndicat de la poste.


YAO

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs