Philosophie : Une discipline peu ou prou connue

vendredi 18 novembre 2016 Culture & people


Des disciplines inscrites au programme scolaire, la philosophie est certainement l’une des moins prisées, et ce, en dépit de son caractère transversal. Loin d’être une réalité inhérente au Gabon, la philosophie peine à trouver des fanatiques, d’où l’instauration d’une journée mondiale, célébrée hier, jeudi 17 novembre. Occasion pour ses adeptes d’édifier le plus grand nombre sur l’importance de la discipline.

La philosophie est semble-t-il « la bête noire » de plusieurs élèves en milieu scolaire à travers le monde. Pour certains, la complexité de la discipline ne favorise pas son essor à l’échelle planétaire. Et sur la question les positions sont partagées. Une catégorie de personnes y voient « une affaire de fou » tandis que d’autres la considèrent comme une science humaine car pouvant être appliquée au quotidien.

En l’absence de statistiques et de façon empirique, il ressort qu’au Gabon, la philosophie fait partie des disciplines sur lesquelles les candidats du second tour du baccalauréat planchent le plus. Harel Moualou, un ancien élève de terminale B, aujourd’hui titulaire d’un baccalauréat ne veut même plus en entendre parler. « Je n’ai jamais rien compris à cette discipline. Tout est vague en philosophie. Ce n’est pas une science exacte », souligne l’ancien élève. Une assertion que ne partage pas forcément Nick Tsioba, désormais titulaire d’un baccalauréat scientifique, « Je ne peux pas dire que j’obtenais la moyenne en philosophie, mais je n’ai jamais douté de son apport dans mon quotidien. La philosophie peut impacter positivement les positions des gens dans le monde et c’est à ce niveau que réside son essence même », explique-t-il.

A en croire l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture, l’UNESCO « (…), la réflexion philosophique est d’abord un appel à l’humilité, à la prise de recul et au dialogue raisonné, pour construire ensemble des solutions aux défis qui nous dépassent. Elle est le moyen privilégié de former des citoyens éclairés, prémunis contre la bêtise et les préjugés. Plus les difficultés sont grandes, plus la philosophie est utile pour donner du sens aux questions de la paix et du développement durables ».

Pour l’organisme, la discipline regorge une valeur durable pour le développement de la pensée humaine, pour chaque culture et pour chacun d’entre nous. La célébration hier, jeudi 17 novembre d’une journée spéciale est le meilleur moyen de reconnaître cette valeur. En proclamant la Journée mondiale de la philosophie en 2005, la Conférence générale de l’Organisation a accentué l’importance de cette discipline, surtout pour les jeunes, et a souligné que «  la philosophie est une discipline qui encourage la pensée critique et indépendante, à même d’œuvrer pour une meilleure compréhension du monde et de promouvoir la tolérance et la paix  ».


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs