Peinture : Le Gabon présent à l’exposition Art Freedom de Paris

mercredi 19 octobre 2016 Culture & people


Deux artistes gabonais font partie des 500 conviés à l’exposition Art-Freedom qui se tient dans la capitale française, Paris du 21 au 23 octobre courant.

Les deux ambassadeurs culturels gabonais, Delberg Isham et Patrick Louembet vont aux côtés de 500 autres artistes, s’exprimer à l’occasion de ce rendez-vous du génie qu’est la foire internationale des arts contemporains dont les trois thèmes principaux font référence à la diversité dans l’art, à la question de la liberté d’expression et la notion de la solidarité dans la société.

Au total, 3 prix seront remis dans les différentes disciplines en lice à savoir, peinture, sculpture, photographie et design. Les artistes gabonais comptent sur leur savoir-faire pour jouer les premiers rôles lors de ce rendez-vous international.

Pour l’occasion, Patrick Louembet et Isham Delberg vont dévoiler chacun 3 tableaux axés sur « le vécu quotidien et la culture qui est la nôtre. » Selon Delberg, qui est designer, paysagiste et portraitiste, il va proposer 2 tableaux dont l’un a été confectionné avec de l’encre de chine et l’autre en pyrogravure.

Pour Patrick Louembet, artiste, peintre et plasticien, son mélange de sculpture et de peinture évoque « La liberté des peuples, l’héritage culturel et surtout cette soif de décider de notre futur ».
A noter que c’est le 22 octobre en début de soirée que va se dérouler la remise du trophée Art Freedom après une sélection artistique effectuée par des personnalités de plusieurs secteurs divers (entreprises, art, media, communication et autres public).


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs