Partenariat Caistab-Eurochocalate : Une unité de production de chocolat en perspective

jeudi 22 octobre 2015 Economie


Engagées dans une relation de partenariat, la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) et Eurochocolate, une entité italienne, envisagent la création d’une unité de production de chocolat au Gabon.

L’exposition de Milan en Italie, organisée fin juillet dernier aurait-elle été bénéfique pour le Gabon ? Quelques mois après la rencontre qui avait permis au Gabon de faire valoir son potentiel économique et les opportunités d’affaires que le pays offre, la Caistab, une institution publique vient de nouer un partenariat avec Eurochocolate, entité à l’origine du festival du chocolat qui se tient en Italie chaque année durant le mois d’octobre .

Ce partenariat permettra à la Caistab de bénéficier d’un savoir-faire dans son domaine d’expérience, d’une expertise hautement qualifiée, de formations, d’un réseau de contacts institutionnels et de réseaux d’affaires à l’échelle de la planète pour la promotion de ces projets.

En plus de cela, c’est également des mécanismes de commercialisation du cacao « made in Gabon » qui seront renforcés avec la possibilité de création d’une usine de production de chocolat au niveau national.

Quant au choix du Gabon, il se justifie par la stabilité du pays. « L’objectif de cet accord, n’est pas seulement de permettre au cacao gabonais de trouver davantage de marchés à l’international mais d’aider dans un premier temps, à la formation des petits transformateurs locaux avec en ligne de mire, la création d’une usine de transformation du cacao gabonais » souligne Eugenio Guarducci, Président d’Eurochocolate

Pour ce dernier, « il n’est pas bon que le Gabon qui est producteur de cacao, vienne acheter le chocolat en Europe ». Léon Paul Ngoulakia, directeur général de la Caistab, voit en cette possibilité de création d’usine de production de chocolat, un moyen pour le Gabon de lutter contre le chômage grâce aux emplois qui seront créés et d’augmenter la richesse économique du pays.

« Les planteurs auront plus de revenus et nous allons contribuer au développement du tourisme car, l’industrie du chocolat rime avec tourisme. Nous avons un plan majeur pour redynamiser la filière. Et croyez-moi, nous ferons tout pour y arriver », a-t-il projeté. Une nouvelle dynamique sonnera-t-elle pour la Caistab ? L’avenir le dira certainement.


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs