Parlement : La galère des anciens sénateurs !

jeudi 15 mars 2018 Politique


C’est inédit, les anciens sénateurs de la république sont en colère. Ils dénoncent le non-respect de la loi. Ils n’ont plus droit aux avantages qui leur reviennent de droit, (Ndlr : indemnités de services rendus, passeports diplomatiques, frais de transports et autres véhicules). Ils entendent faire une marche et mener d’autres actions si les choses ne rentrent pas dans l’ordre.

Plus rien ne va entre la présidente du Senat et les anciens sénateurs. En assemblée générale dans la salle de mariage du 4e arrondissement de la mairie de Libreville, hier, mercredi 14 mars courant, les anciens sénateurs des 3 dernières législatures ont fait part de leurs frustrations. Ils ne comprennent pas que l’actuelle présidente du Senat fasse tout, pour ne pas les rencontrer. Selon le vénérable Ngossanga, « Apres toutes les tentatives, le bureau des anciens sénateurs a tenté en vain de saisir la présidente du sénat, le Directeur de cabinet ainsi que le questeur mais il n’y pas eu de suite. Nous sommes au regret de venir tenir cette réunion ici à la mairie du 4e arrondissement alors que nous disposons des salles au sénat, mais nous n’avons pas eu l’accès. C’est une aberration ! ».

Fort de cela, que le bureau des anciens sénateurs a décidé à l’unanimité d’envoyer une lettre collective d’audience à la présidente pour être reçus afin d’être écouté. Pour Martial Mboumba, « En notre qualité de doyens nous devons faire les choses comme les adultes. C’est-à-dire, écrire de nouveau et attendre que la présidente réponde afin que nous pussions discuter de nos problèmes. Il n’est pas normal que du côté de l’Assemblée nationale tout se passe bien et chez nous au Sénat nous soyons maltraités. Nous sommes des personnes du troisième âge et quand l’assurance maladie n’est pas réglée cela cause de réels problèmes ». Si cette lettre, suivie du procès-verbal et de la liste des sénateurs présents n’est pas suivie d’effets, le vénérable Alfred Yeyet annonce « Nous allons obliger les dirigeants actuels à nous respecter et donc nous rendre tous au sénat un matin pour être reçu par la présidente qui ne daigne accorder la moindre importance à ce qui nous revient de droit, malgré nos multiples tentatives. Sinon nous allons marcher comme tout le monde le fait ».

Dans la salle, une ancienne sénatrice a lancé « Que ce pouvoir ne fonctionne que dans la pression ». Dans cette veine, le vénérable Mbum King, a émis le souhait que le bureau des anciens sénateurs se rapproche du Conseil d’Etat pour mieux comprendre la décision de la Cour Constitutionnelle qui accorde pourtant aux sénateurs bien des avantages, dont les frais de transports, les passeports diplomatiques et autres véhicules pour les sénateurs de la 3ème législature. Les anciens sénateurs sont unanimes. Et Raymond Mondjo Boussiengui d’ajouter qu’« Elle est réelle la frustration des anciens sénateurs et ce n’est pas normal. Le malheur des anciens sénateurs se trouve dans les décisions prise par les sénateurs actuels. Ils oublient que demain ils seront en retraites ». Tout en interpellant le chef de l’état, les anciens sénateurs se donnent une semaine pour apprécier la situation.


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs