Paiement de la PIP le mois prochain aux agents de la santé

jeudi 17 mars 2016 Speciales

A l’occasion de sa traditionnelle conférence de presse organisée mercredi 16 mars à l’auditorium de Gabon Télévision à Libreville, Alain Claude Billie By Nze, porte-parole du gouvernement qui a communiqué entre autre sur le dénouement de la crise du secteur de la santé avec le règlement de la PIP de ses agents à compter du mois d’avril prochain a précisé que la réouverture des écoles de santé de Makokou et Mouila ne se fera pas cette année.

Alors qu’il était face à la presse mercredi 16 mars 2016 dans le cadre de sa traditionnelle conférence de presse à l’auditorium de Gabon Télévision le porte-parole du gouvernement Alain Claude Billie By Nze a annoncé le dénouement de la crise dans le secteur de la santé avec le paiement de la Prime d’incitation à la Performance (PIP) en avril prochain et a précisé que la réouverture des écoles de santé de Makokou et Mouila n’aura pas lieu en 2016.

En effet, selon le porte-parole, au terme du protocole d’accord bipartite signé le mardi 8 Mars à la Primature entre le Chef du Gouvernement, le Pr Daniel Ona Ondo, et les responsables des organisations syndicales du secteur Santé, le mouvement de grève qui paralysait l’ensemble des hôpitaux publics a pris fin.

D’après Alain Claude Billie By Nze, la levée de ce mouvement de grève se justifie par le fait que les syndicats ont obtenu satisfaction sur leurs principales revendications qui concernent les règlements de la Prime d’Incitation à la Performance (PIP), les rappels de soldes, l’organisation des concours professionnels et la réhabilitation de l’hôpital psychiatrique de Melen.
S’agissant de la PIP, le gouvernement s’est engagé à procéder à son versement à compter du mois prochain tout en s’engageant à apurer la dette relative aux rappels de solde dès l’amélioration de la conjoncture économique.
Concernant les concours professionnels, le gouvernement a marqué son accord sur leur organisation le 28 avril prochain non sans inviter l’administration sanitaire et sociale à fournir toutes les données nécessaires à la tenue des différentes épreuves.

Pour des raisons de contraintes budgétaires et au regard de l’importance des travaux à effectuer pour la réouverture des écoles de santé de Makokou et de Mouila, il serait difficile que ces deux établissements puissent ouvrir cette année 2016.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs