Pacôme Itsana, un homme qui n’en finit pas de salir l’image du Gabon

mercredi 9 septembre 2015 Sport


Tout puissant agent comptable du ministère des Sports et du Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 (COCAN), Pacôme Itsana a une nouvelle fois de plus fait parler de lui négativement en causant l’annulation du voyage des Panthères du Gabon qui devaient affronter la Zambie en match amical ce mardi 8 septembre 2015.

Considéré par plus d’un comme une véritable gangrène dans la gestion des finances liées au football gabonais, l’agent du trésor public qui fait office de grand comptable au ministère des Sports et au COCAN, Pacôme Itsana, n’a pas manqué l’occasion de s’illustrer négativement avec le boycott du voyage des Panthères vers Lusaka où elles devraient affronter la Zambie.

Chargé de réserver un avion spécial pour le déplacement de l’équipe nationale lundi 8 septembre, Pacôme Itsana  a baladé et floué les Panthères, à qui il a plutôt présenté un avion de petite capacité appartenant à la compagnie aérienne Afric aviation dépourvu d’autorisation de survoler les territoires de la République du Congo et de l’Angola.

Conséquence, les Panthères n’ont pas pu se rendre à Lusaka et se sont fait représenter par leurs dauphins, de la sélection nationale A’  convoqués mardi matin au pied levé et sans préparation pour affronter les Chipolopolos, champion d’Afrique 2012.

Selon une source concordante, cet incident serait dû à l’appétit boulimique du comptable Pacôme Itsana qui a proposé ce petit avion aux places insuffisantes pour l’ensemble de la délégation des Panthères, dans le but d’empocher la forte somme restante comme il a déjà eu l’occasion de le faire en certaines circonstances précises.

En effet, pour rappel, lors de la désignation du Gabon pour l’organisation de la CAN 2017 au Caire, Pacôme Itsana avait refusé de s’acquitter des frais de séjour des membres de la délégation gabonaise. A cause de lui, certains journalistes avaient même été retenus plusieurs heures par des services de sécurité dans des hôtels pour défaut de paiement, avant que le principal intéressé ne se fasse arrêter en possession de plusieurs millions de Francs CFA par la douane au moment il voulait quitter le territoire égyptien alors qu’il avait affirmé ne plus être en possession de fonds pour la prise en charge de la délégation gabonaise.

Proche du grand ‘’Emergent’’ Yves Fernand Mafoumbi, selon certaines indiscrétions Pacôme Itsana est loin de faire la fierté de son mentor, fervent défenseur de l’image du Gabon à l’international comme sur le plan local. La question que l’on peut se poser à présent est : à quand la sanction pour ce genre de comportement ?


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs