Opération « Aigle Douane » : Les trafics illicites mis au grand jour

samedi 18 novembre 2017 Economie


Quelques jours seulement après son lancement, l’opération « Aigle Douane » qui vise à optimiser les recettes douanières et protéger les consommateurs contre le trafic de produits illégaux connait un écho positif. Sept jours après, son entame, la Direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI) dit avoir saisi plus 1,30 milliards de franc CFA de marchandises illicites.

Depuis la chute des cours du pétrole en 2014, le Gabon ne cesse de payer le prix fort de son laxisme vis-à-vis de la gestion du trafic des marchandises et autres produits destinés à la consommation courante et entrant sur son territoire. Du fait du relâchement observé durant des années, le pays connaît une baisse drastique de ses recettes douanières et une prolifération accrue de marchandises prohibées sur le marché intérieur en dépit de la surveillance des agents des douanes.

Un mal national qui traduit la faiblesse du système national de contrôle aux frontières mais qui devrait, avec l’opération « Aigle Douane » lancée il y a seulement une semaine, permettre de rectifier le tir. A peine à ses débuts, l’opération a mis au grand jour, un trafic illicite qui touche la structure des produits de consommation courante comme les produits alimentaires, les vêtements et accessoires, le matériel médical, les boissons de tout genre, les bijoux, l’électroménager, bref, un système de trafic illicite de marchandises qui au fil du temps a su ancrer ses racines dans la structure du marché national que les agents de douanes affectés pour l’opération en cours auront peut-être du mal à démanteler.

Pour la première de son déploiement, la valeur totale des marchandises saisies représente plus de 1,30 milliard de francs CFA. Qu’en sera-t-il tout du processus de l’opération ? Les ambitions de la DGDDI sont claires sur la question d’autant plus que l’institution veut parvenir à démanteler ce système notamment par la protection des frontières et des consommateurs.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs