One Planet Summit : Le Gabon, premier bailleur de l’Initiative africaine sur l’adaptation au réchauffement climatique

mercredi 13 décembre 2017 Société & environnement


A Paris, à l’occasion du One Planet Summit, le Président de la République gabonais, Ali Bongo Ondimba a annoncé une contribution à hauteur de 500.000 dollars soit, plus de 270 millions de francs CFA de la part du Gabon au budget de l’Initiative africaine sur l’adaptation dont le lancement des activités est prévud’ici 2020.

Lors de la conférence de Paris sur le Climat, Ali Bongo Ondimba a réaffirmé l’engagement du Gabon pour accompagner la lutte contre le réchauffement climatique. Pour le Président de la République, « la vulnérabilité de l’Afrique face aux changements climatiques est chaque jour plus grande ». Pour y répondre, il a proposé, à l’occasion de son allocution de circonstance lors d’un panel sur les solutions financières innovantes, de mettre en marche, l’Initiative africaine sur l’adaptation lancée il y a deux ans. C’est à cet effet, qu’il a annoncé la contribution du Gabon à hauteur de 500.000 dollars soit, plus de 270 millions de francs CFA au budget de l’Initiative africaine sur l’adaptation dont le lancement des activités est prévu d’ici 2020.

Par ce geste, le Gabon réaffirme son engagement pour la préservation de l’environnement et se positionne ainsi comme le premier bailleur de l’Initiative africaine sur l’adaptation. Un engagement qui fait office de conviction car pour Ali Bongo Ondimba, « financer la lutte contre le réchauffement climatique représente un coût bien plus supportable que celui d’en observer les conséquences sur notre planète (...) ».

Invitation

Cet engagement appelle toutefois à un sursaut continental et planétaire. Un sursaut qui implique plus le monde de la finance notamment les banques, à plus d’innovation en proposant de nouveaux mécanismes enregistrés sous l’étiquette ‘’Label Climat’’. Des mécanismes qui selon le Président de la République gabonaise, permettraient le financement d’investissements durables. Ces produits innovants devront offrir « des taux et des conditionnalités préférentiels », a proposé Ali Bongo Ondimba. Pour rappel, l’Initiative africaine sur l’adaptation a été créée en juin 2015 lors du Sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine. Lancée à l’occasion de la COP21, elle a pour objectif d’accélérer la mise en œuvre de mesures concrètes d’adaptation au réchauffement climatique.


Michaël Moukouangui Moukala

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs