Olam Palm Gabon/Raffinerie : Emmanuel Issoze-Ngondet inaugure la raffinerie de Lambaréné !

mercredi 31 janvier 2018 Société & environnement


C’est en présence de plusieurs membres de son gouvernement dont le Ministre de l’Agriculture, de l’élevage, chargé du Programme Graine Yves Fernand Manfoumbi, celui des PME/PMI, Biendi Maganga Moussavou et plusieurs autorités locales que le Premier Ministre, Emmanuel Issoze-Ngondet a inauguré hier, mercredi 31 janvier courant, la raffinerie d’huile de Palme rénovée et modernisée d’Olam Gabon (OPG) de la ville de Lambaréné.

Acquise auprès de SIAT au même titre que ses autres actifs relatifs au palmier à huile au Gabon, la raffinerie d’huile de palme rénovée et modernisée d’Olam Palm Gabon, située sur les bords de l’Ogooué à Lambaréné, (construite sur une superficie de 2.5 Ha), a été inauguré hier par le chef du gouvernement. Selon l’administrateur coordinateur général, Théophile Ogandanga, après les travaux de mise en œuvre des nouvelles installations lancées en janvier 2017, OPG présente désormais d’importantes capacités de production ayant pour effets d’assurer au pays l’autosuffisance à 100% en huile de cuisine et en savon de lessive.

« Ainsi OPG est aujourd’hui capable de traiter 30 000 tonnes d’huile de palme brute par an pour produire 20 000 tonnes d’huile de cuisine et 10 000 tonnes de savon de lessive, de mettre le complexe industriel de Lambaréné aux normes environnementales requises, de réduire l’empreinte carbone de près de 1800 tonnes par an, de contribuer à réduire les importations pour une valeur d’environs 5 milliards de franc Cfa par an et d’assurer l’emploi continu direct pour 84 travailleurs et l’emploi indirect pour 40 personnes environ », a-t-il fait savoir avant de saluer le partenariat public privé.

Le site est composé d’une unité de stockage de l’huile de palme brute, d’une installation de raffinage de l’huile de palme brute en huile de palme de cuisine, d’une unité de conditionnement de l’huile avec fabrication de bouteilles et bidons, d’une installation de production et emballage de savon, d’un système de traitement des eaux usées et des entrepôts de stockage des produits finis. Le cout total de ce projet s’élève à sept millions de dollars US, soit 3.705.350.000 Francs Cfa. Ce qui permettra selon Yves Fernand Manfoumbi au niveau de ce grand carrefour économique qu’est Lambaréné et ses environs, d’asseoir la stratégie de mise place d’une filière agroalimentaire à vocation exportatrice.

Pour le premier ministre Emmanuel Issoze-Ngondet, l’inauguration de cette raffinerie rénovée de Lambaréné intervenant après celles des usines de transformation d’Awala à Kango et Bilal à Mouila, par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba est bien révélatrice de la matérialisation progressive du pilier « Gabon industriel ». Objectif : faire du Gabon, un moteur de la filière agroalimentaire tourné vers l’export.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs