Œuvres artistiques/Censure des productions obscènes : Réaction tardive mais salutaire du gouvernement !

mardi 11 septembre 2018 Culture & people


Il le fallait. C’était devenu une urgence. Le solennel avertissement que le Gouvernement gabonais a lancé à l’endroit des pseudos artistes est une déclaration de guerre à ceux qui avilissent la société. Ils diffusent des productions aux basses inspirations et pourries d’insanités, avec la complicité des Hommes des medias. Ce phénomène a atteint des proportions alarmantes au Gabon.

SOS ! La musique nationale est en péril. Certains dans la nouvelle génération d’artistes optent pour la facilité musicale avec des sons, des vidéos et des textes avilissants. Ils n’ont plus de repères, alors ils se réfugient dans l’obscénité et veulent imposer à la société le fruit de leurs productions licencieuses. Seulement, ils oublient littéralement que toutes sociétés et civilisations sont normées. Outrepasser ces normes, c’est se mettre en marge de la société. Nulle part dans la civilisation Bantoue, il est autorisé l’obscénité, Nulle part dans le Code pénal gabonais, il y a un article qui célèbre l’atteinte aux pratiques obscènes.

Il ne suffit pas juste d’avoir une âme musicale, il faut en outre que ce talent soit encadré par une formation aux métiers de la musique et avoir à la base une éducation policée. C’est fort de ces atouts qu’on ne va jamais faire verser dans des productions immondes. La sémantique et sémiologie de la musique sont des disciplines qui rappellent aux apprentis que cet art ne doit pas être utilisé pout ternir les valeurs morales. Aujourd’hui, plusieurs chansons qui peuplent notre environnement souffrent d’un manque d’intelligence et font dans une facilité que seuls les petits artistes ont le secret.

C’est parce que notre musique a atteint un capital de bassesse effroyable qu’il faut sévir. D’où l’interpellation du Ministre de la communication. Mais cela ne doit pas uniquement se limiter à un communiquer, l’état garant de la société doit aller loin pour faire respecter les valeurs et l’ordre. Platon éminent philosophe grec considéré comme l’inventeur de la philosophie estimait que la musique consistait dans le règlement des mœurs et l’établissement des bonnes coutumes. Autrement dit, la musique est là pour nous permettre de nous élever et nous sublimer. Elle doit aider à comprendre le sens de la vie. Le caractère trivial de certaines chansons est à l’origine de la dépravation de notre société.

Le débat ici ne se limite pas à l’aune de la texture sonore. Il faut d’ailleurs saluer le génie des compositeurs qui pondent des sons entrainants, chamboulant et extrêmement dansants. La musique qui est considérée comme l’un des arts de la communication se conçoit dans l’intelligibilité. Ensuite, notre imagination créé un discours rationnel dans le sonore. Cela a pour effet de marquer les esprits. Voici pourquoi, il est des musiques que le temps ne va jamais détruire tant elles sont pleines de lumières et de vertus. C’est justement pour cela que Pierre Claver Akendengue, a été élevé par l’Organisation des Nations Unies au rang des 16 icones de la culture mondiale. Son œuvre musicale est une bibliothèque vibrante et vivante au service de l’humanité.

Plus que jamais la Haute Autorité de la Communication doit être vigilante dans sa mission cardinale. Elle a joué au médecin après la mort. Sa réaction a été tardive, elle qui ne veille que sur les contenus politiques de la presse. Depuis belle lurette que les valeurs morales et traditionnelles sont torpillées dans ce pays, elle ne dit mot. Il a fallu que le ministre de la communication réagisse pour qu’elle sorte de son silence dangereux. La HAC a demandé que la production télé réalité « Fantastique Life » soit pour de bon retirée de tous les programmes des chaines de télévisions au Gabon. Pour la HAC, il s’agit de faire respecter les valeurs morales et traditionnelles qui composent l’essence même de l’âme nationale. Désormais l’opinion espère vivement que nous ne serons plus polluées par des productions de basses fréquences.


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs