« Octobre rose » : Quand la sensibilisation se déroule aussi sur les réseaux sociaux

mercredi 12 octobre 2016 Société & environnement


Les internautes peuvent désormais participer à la campagne de sensibilisation et de lutte contre les cancers féminins, particulièrement ceux du sein et du col de l’utérus, « Octobre rose » sur les réseaux sociaux tels Facebook et Twitter. Pour ce faire, il suffit de télécharger sur sa photo de profil, un filtre de sensibilisation du Cancer. Par cette initiative, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille, FSBO, veut impliquer le maximum de personnes dans la lutte contre les cancers féminins au Gabon.

Depuis le début du mois, les comptes Facebook et Twitter de nombreux internautes gabonais ont changé d’apparence. En effet, plusieurs profils sont désormais en rose, couleur retenue pour la campagne éponyme, (Ndlr : « Octobre Rose »). Une action possible en quelques clics. Pour ce faire, il suffit d’appliquer un filtre qui placera un sigle en surbrillance sur la photo de profil. Une autre méthode consiste à passer par le profil d’un(e) proche déjà à la couleur de la campagne, juste en dessous figure le message : « Mettre votre photo ou vidéo de profil à jour avec ce cadre Le cancer du sein, Parlons-en !". Appuyez ensuite sur le bouton "Essayer" situé juste à côté, et votre photo de profil sera automatiquement mise à jour. Au-delà de l’aspect esthétique, il s’agit ni plus ni moins d’un acte de soutien au combat mené par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille.

Effet de mode ou réel engagement des internautes ?

Avec la fréquentation accrue des réseaux sociaux, « Octobre rose » touche de plus en plus de personnes qui à leur niveau veulent participer à la sensibilisation. C’est le cas de Sandrine, âgée de 25 ans : « C’est une manière de témoigner mon engagement personnel, car je connais plusieurs femmes qui souffrent de cette maladie. Il est donc important d’intensifier le message et d’inviter toutes les femmes à se faire dépister ».

Et dans ce combat, les hommes jouent également leur partition. Pour Franck, la lutte contre les cancers féminins ne doit pas être le seul apanage des femmes. « Il est important que nous en parlions tous à nos sœurs, mères et amies. D’où mon changement de photo de profil ».

Le moins que l’on puisse dire c’est que les objectifs escomptés par la FSBO sont en passe d’être atteints. A en croire la jeune Félicia : « Cette façon de communiquer est fun et nous permet à nous jeunes de nous divertir tout en gardant le message en tête ». Une conception relativisée par Steeve : « La véritable cible ne se trouve pas forcément sur les réseaux sociaux. C’est un monde virtuel, caractérisé par le paraître et non l’être. C’est dans nos quartiers, villes et villages que se trouvent les véritables concernées ».

Selon les responsables de la FSBO, cette initiative a été lancée pour créer une chaîne de solidarité dans la lutte contre les cancers féminins. Ils sont aussi d’avis qu’il s’agit d’une approche originale qui se démarque des méthodes de communication traditionnelles auxquelles les populations sont habituées. Pour rappel, « Octobre rose » à l’échelle internationale se déroule depuis 23 ans. Le Gabon pour sa part en est à sa 3ème édition. Par ailleurs, le dépistage est GRATUIT dans les structures de santé publique et accessible à chaque femme de plus de 25 ans tout au long de l’année.


M. Fatombi Waris

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs