Nzeng-Ayong : La floraison des commerces

lundi 25 janvier 2016 Economie


Les affaires vont bon train au sein du quartier Nzeng-Ayong de Libreville. Petites structures commerciales et grands centres commerciaux s’y développent progressivement.

La construction par des ressortissants libanais d’immeubles de part et d’autres dans ce quartier référence du 6ème arrondissement de Libreville donne aujourd’hui une autre allure à Nzeng-Ayong. Structures de microfinance, épiceries, restaurants, banques, boites de nuit, centres commerciaux, superette, prêt à porter, salles de sports et de loisirs, bref, les activités naissent et abondent au grand bonheur des habitants.

Un centre commercial ‘’Prix import’’, une immense structure d’environ deux à trois étages y est en construction juste en face de l’église catholique située à quelques mètres du Rond point, non loin du lycée public et sera opérationnel dans quelques semaines. En pleine mutation, le carrefour GP n’est pas en reste et vibre déjà au rythme de ces avancées. Sans oublier les alentours du stade de Nzeng-Ayong abritant principalement le plus grand marché de ce quartier.

En moins de cinq ans, tout a changé à Nzeng-Ayong. Une variété de commerces s’y est développée. Un vrai soulagement pour bon nombre d’habitants qui peuvent désormais se passer des marchés Mont-Bouët, Nkembo ou encore Petit-Paris, lieux autrefois privilégiés pour tout type d’achats. «  Depuis deux voire trois ans, nous avons tout ici. Lorsque nous voulons faire des achats nous n’avons plus besoin de nous déplacer sauf peut-être pour des achats en matière d'électroménager, etc. »

« Nous avons maintenant plus de clients qu’autrefois mais c’est grâce aux avancées que connaît le quartier que cette mutation a été opérée. Je suis une vielle commerçante de ce quartier et je peux vous assurer qu’avant ce n’était pas comme cela. La clientèle se faisait rare mais aujourd’hui, les affaires bon train », renchérit une commerçante rencontrée au marché de Nzeng-Ayong.

Il y a quelques années en arrière, Nzeng-Ayong était à l’image des autres quartiers de la capitale, sans vie ni perspectives commerciales. Depuis quelques années les choses ont changé et cette mutation est loin d’être terminée puisque les principaux investisseurs à l’origine des bâtiments qui font la fierté de ce quartier du 6e arrondissement de Libreville n’ont pas fini leur œuvre. Nzeng-Ayong, devient jour après jour un pôle d'attractivité économique majeur au sein de la capitale gabonaise…


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs