NTIC : Les avancées du Gabon

vendredi 22 janvier 2016 Economie


La 46e édition annuelle du Forum économique mondial de Davos est consacrée à la \"quatrième révolution industrielle\", l\’économie numérique. Si le Gabon a déjà franchi le cap de la troisième révolution\", le pays entend s\’arrimer à cette nouvelle ère qu\’offre le secteur numérique.

Près de 2500 personnes attendues au Forum économique mondial à Davos. Durant trois jours, les débats porteront essentiellement sur la "quatrième révolution industrielle". Un rendez-vous auquel prend part le Président gabonais Ali Bongo Ondimba. Le Gabon compte s’arrimer aux nouvelles évolutions numériques. Et pour preuve, depuis le début de la décennie 2 000, le Gabon est de plain-pied dans la troisième révolution industrielle, marquée par la digitalisation de l’économie et le transfert des données via le numérique. D’où la vulgarisation de l’internet dans les administrations gabonaises, marquant ainsi le pas définitivement franchi dans ledit domaine.

Et pour rendre plus dynamique le secteur du numérique, le Schéma directeur national des Infrastructures (SDNI), planifiant la réalisation des équipements collectifs en matière des TIC a vu le jour. Une initiative ayant favorisé encore plus la vulgarisation et l'appropriation des populations de l'Internet entre 2010 et 2015. En 2011, le Gabon s'offre une station d'atterrissement de câble sous-marin de fibre optique Africa Coast to Europ (ACE). Deux ans plus tard, le Gabon a été le premier pays d’Afrique centrale à initier le système 3G/4G.

Depuis 2014, le Gabon est perçu par l'Union Internationale des Télécommunications (UIT) comme le pays où les TIC connaissent une avancée positive et constante. En septembre dernier, pour récompenser l'effort du Gabon dans ce domaine, l'UIT a décerné au président de la République, le prix des TIC pour le développement durable. Malgré cette reconnaissance, le Gabon ne faillit pas à son ambition de développer ce secteur et de faire en sorte qu'il contribue au PIB de l'Etat. Des projets tels que E-Pole, projet d'installation d'incubateurs à travers le pays visant les pôles de production, le projet Backbone National Gabonais (BNG), la boucle optique connectant Libreville au reste du pays... sont actuellement en réflexion pour bouleverser l'environnement numérique national.

Au-delà de cette cadence de développement et malgré les faiblesses visibles à quelques endroits, le Gabon veut accentuer cette cadence et franchir le cap de la "quatrième révolution industrielle" qui fait écho actuellement dans la planète. Le Gabon compte sur ce passage pour atteindre le cap de l'émergence économique du Gabon fixé pour l'horizon 2025.


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs