NTIC : La Société Gabonaise d’Informatique Médicale, opérationnelle !

jeudi 6 avril 2017 Santé


Depuis hier 5 avril courant au Méridien Ré-Ndama, sont organisées les activités de la Société Gabonaise d’Informatique Médicale, SGIM, initiées par le Ministère de la santé publique et de la population en partenariat avec le Ministère de l’économie numérique, l’ANINF et la Banque Mondiale. Ces activités, présidées par le Pr. Edgard Brice Ngoungou s’articulent autours de la présentation de la Société Gabonaise d’Informatique Médicale (SGIM).

Régie par la Loi N°35/62 du 10 décembre 1962 sur les associations et République gabonaise, la société Gabonaise d’Informatique Médicale a vu le jour le 21 mars dernier. D’où l’atelier de présentation de ladite société au grand public, particulièrement patients, personnel de santé et chercheurs, et ce, dans le cadre du renforcement d’information du système sanitaire gabonais. A en croire le président de la SGIM, Pr. Edgard Brice Ngoungou, le but de la structure consiste à accompagner et soutenir de manière durable la modernisation du système de santé via le programme intitulé « Renforcement du Système National d’Information Sanitaire (SNIS).

Objectif : Faciliter et pérenniser l’intégration des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le secteur sanitaire et de la recherche biomédicale au Gabon. Pour le secrétaire général du Ministère de la Santé publique et de la population, « Notre pays est engagé dans les Nouvelles technologies de l’Information et de la Communication. De ce fait, tous les secteurs s’embarquent à suivre les TIC, et la santé est l’un des secteurs clés, d’où l’utilisation prochaine du système informatique dans le domaine de la santé au Gabon ». Le système d’information en santé tel qu’envisagé dans le cadre de ce projet pourrait constituer à terme un moteur d’efficience et d’équité du système de santé du pays. Il sera source d’une bonne planification de santé, d’optimisation de ressources sur la base d’informations fiables.

« L’informatique est un outil dans tous les domaines, il sera question pour nous personnel de santé de savoir comment est-ce que la médecine va intégrer cette informatique dans son activité au quotidien, surtout dans le sens où le (SNIS) fait peau neuve, change de paradigme. Pour accompagner ces changements, notre société savante est donc là pour représenter tous les acteurs qui vont intervenir au sein de ce processus. Et ce système s’étendra bien évidemment à l’intérieur du pays », a déclaré le Vice-président de la SGIM, Dr Ulrick Bisvigou.


Marielle Ilambouandzi

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs