Le budget de la Cosumaf estimé à 1,95 milliards de Fcfa

samedi 27 septembre 2014 Economie


Réunie en début de semaine pour l\’adoption du budget 2015 et l\’examen des modalités du dénouement des opérations d\’appel public à l\’épargne en cours, ainsi que l\’étude de l\’évolution de la situation du marché financier régional, la Commission de surveillance du marché financier de l\’Afrique centrale (Cosumaf) a adopté pour l’exercice 2014-2015, un budget de 1,95 milliards de Fcfa.

L\’adoption
du budget de l’exercice 2015, l\’examen des modalités du dénouement des
opérations d\’appel public à l\’épargne en cours et l\’étude de l\’évolution de la
situation du marché financier régional, étaient les points à l\’ordre du jour de
la réunion en début de semaine à Libreville, des membres de la Commission de
surveillance du marché financier de l\’Afrique centrale (Cosumaf) en tête
desquels le président de l\’institution, Rafael Tung Nsue et du ministre
gabonais de l\’Economie, Christophe Akagha Mba.

Après
l\’analyse des différents points à l\’ordre du jour, les membres de la Cosumaf
ont voté de manière unanime le budget de l’exercice 2015 à hauteur de 1,95
milliards de Fcfa.

Malgré un
ralentissement de l\’activité en 2012 et un regain au cours de la période 2013-2014,
la Cosumaf a toutefois autorisé trois opérations d\’offre de titres au public,
actuellement en cours.

L\’institution
a en effet  lancé sur les marchés
financiers pour le compte de la société Siat Gabon, une cotation d\’un montant
de plus de 5,739 milliards de Fcfa. Elle a 
souscrit un montant de 90,259 milliards de Fcfa sous forme d\’emprunt
obligataire pour le compte du Tchad et a lancé une demande d\’emprunt
obligataire de BGFI Holding pour un montant total de 69 milliards de Fcfa.

Malgré une
année difficile, l\’institution a pu mobiliser en 2013 plus de 164,999 milliards
de francs sur le marché régional.

Cette année
encore  et en dépit de  quelques signes d\’instabilité, la Cosumaf a
autorisé trois opérations pour le compte du Fonds africain de garantie et de
coopération économique (Fagace) d\’un montant de 40 milliards de francs, de la société Alios finance Gabon d\’un
montant de 10 milliards de fcfa et de la Banque des Etats de l\’Afrique Centrale
(BEAC) de 35 milliards de Fcfa.


ACB

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs