Gaboneco | Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents ...
MAJ Sunday 21 December 2014 | 22h29
| | | |
Dernières infos
Un nouveau règlement pour le National foot!   --    La SEEG promet un développement de ses services en 2015   --    Crimes de sang: Un sénateur dans le viseur de la justice?   --    Dialogue social: l'Aresga menace de claquer la porte!   --    A une semaine de Noël, les rues de Libreville restent ternes   --    Débrayage à la Gabonaise de micro-finance   --    Grève de l'Onep : Après le carburant, pénurie de gaz?   --    Agoa: Une délégation américaine à Libreville pour préparer l'édition 2015   --    CAN 2015: Quelle préparation pour les Panthères du Gabon?   --    Mike Jocktane fait son entrée dans le Fuopa   --    Santé: Lancement de la 3e phase de la campagne de vaccination contre la poliomyélite   --    UOB: Insécurité, affrontements, arrestations et blessés!    --    Basket: Le Gabon se dote d'une soixantaine d'entraîneurs de haut niveau   --    Dette intérieure : 155 milliards F CFA supplémentaires versés aux entreprises   --    La SEEG dément toute perspective de grève   --    Prévisions de l'agence de notation Moody's : le satisfecit de Régis Immongault   --    Canal+ fait une remise sur ses décodeurs pour les fêtes de fin d’année   --    Coopération: Vers la création d'une force de réaction rapide en Afrique centrale?   --    Éducation: Budget 2015 revalorisé à 6,8%, le ministre de tutelle dénonce malgré tout une insuffisance   --    Exclusif/Interview Paul Aimé Bagafou, SG de l'Onep : « Le gouvernement pense qu’il va nous avoir à l’usure »   --   
RSS actualités Gaboneco
/
/
/ Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

Publié le 30-07-2014 | 09:56:40
Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

Source: Conservation Justice / Auteur: ACB

C’est suite à une information émanant d’une source fiable, que la Direction de la Lutte Contre le Braconnage (DLCB) a organisé une descente au village artisanal de Libreville le 28 juillet 2014. A cette occasion, plusieurs produits fauniques prohibés et destinés à la vente ont été saisis. Une équipe conjointe composée des agents de la DLCB, des agents de la Police Judiciaire et des juristes de Conservation Justice, s’est rendue sur le terrain en vu de constater les faits.

Sur les lieux, les agents ont procédé à l’inspection des différents box suspectés. Et à l’issue de cette fouille, trois trafiquants de nationalité Camerounaise ont été arrêtés.

 

Il s’agit de : sieur Bouba Kary Haman Djam, arrêté en possession de 144 portefeuilles en peau de crocodile et serpent, 12 sacs en peau de crocodile et serpent, d’une peau entière de serpent.

Le deuxième interpellé, sieur Aboubacar Dahirou  détenait quant à lui un sac en peau de crocodile, tandis que Bah Ngoubdo  possédait 21 portefeuilles en peau de crocodile et serpent,  18 sacs en peau crocodile et serpent, 5 ceintures en peaux de crocodiles.

 

Ces produits n’étaient que des échantillons confisqués, plusieurs autres articles étant restés dans leurs boxes respectifs.

 

Une autre descente a été organisée le même jour au marché artisanal de Libreville en vue de saisir le reste des articles. Au total, ce sont des centaines de sacs, de portefeuilles et de ceintures qui ont été saisies, représentant le trafic de dizaines, voire centaines de crocodiles.

 

Les mis en cause ont été conduits dans les locaux de la PJ où ils ont été placés en garde à vue, puis relâchés en attendant leur audition prévue pour ce mercredi 30 Juillet à 9h.

 

A noter que ces produits proviennent d’autres pays et doivent répondre à des exigences légales internationales, notamment à la CITES ou Convention de Washington (Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore Sauvages Menacées d’Extinction). Ce qui, concernant les produits saisis, n’était nullement le cas.

 

D’ailleurs, la loi gabonaise protège intégralement les trois espèces de crocodiles. La chasse, la capture, la détention, le transport et la commercialisation des espèces intégralement protégées comme les crocodiles sont interdits, et les infractions vis-à-vis de ces espèces sont punies de 3 à 6 mois de prison avec des amendes allant de 100.000 à 10 millions de francs CFA.

Auteur : ACB | Source: Conservation Justice | Publié initialement : le 30-07-2014 à 09:56:40
Réagir à l'article

Votre nom:
Votre email:
Votre commentaire:
Veuillez recopier le code de sécurité: CAPTCHA Image [ Different Image ]

Newsletter Gaboneco

Pour la recevoir, inscrivez-vous

Désinscription à la Newsletter

Revue de Presse

  • publié le :16-12-2014
    Informations africaines: La presse gabonaise lue par l’Agitateur La presse gabonaise lue par l’Agitateur
    Comme une maladie chronique, l'affaire Pierre Péan, du nom de l'écrivain et journaliste français, continue de polluer les colonnes des journaux ga...
  • publié le :08-12-2014
    Informations africaines: La presse gabonaise lue par l’Agitateur La presse gabonaise lue par l’Agitateur
    Les dernières interpellations dans l'affaire dite des fêtes tournantes et qui concernent deux anciens barons du régime, à savoir Paulette Missambo...
  • publié le :05-12-2014
    Informations africaines: La presse gabonaise lue par l'AgitateurLa presse gabonaise lue par l'Agitateur
    Le meeting de l'opposition dans la capitale économique Port-Gentil et le livre du journaliste et écrivain français Pierre Péan, deux principaux su...

Brèves

GabonEco TV

toutes les vidéos >