Gaboneco | Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents ...
MAJ Sunday 14 February 2016 | 00h32
| | | |
Dernières infos
Léon Paul Ngoulakia : « L’esclavagisme familial au détriment d’une cause commune, je dis non ! »   --    Léon Paul Ngoulakia : « L’esclavagisme familial au détriment d’une cause commune, je dis non ! »   --    Fonds d’aide à la presse : Les raisons de l’exclusion des médias en ligne ?    --    Industrialisation du Gabon : Les avancées    --    Industrialisation du Gabon : Les avancées    --    Association politique en temps électoral : Du déjà vu !   --    Association politique en temps électoral : Du déjà vu !   --    Football : Didier Ovono indisponible pour un mois    --    CHAN Rwanda 2016: L'ANFPG dénonce les sanctions de la Fégafoot   --    CHAN Rwanda 2016: L'ANFPG dénonce les sanctions de la Fégafoot   --    Conseil des ministres : Une bourse nationale du bois au Gabon et interdiction de l’exportation du Kevazingo, du Moabi et du Douka   --    Travaux publics : L’aménagement de la voirie de Sibang interrompu !   --    Programme Graine : L’initiative du chef de l’Etat devrait être source d’émulation !   --    Crimes économiques : Vers une stratégie de lutte ?    --    Présidentielle : Le plaidoyer de Renée Ndemezo’o Obiang    --    Edito : « On va encore faire comment ?» ou le dépit à la gabonaise   --    Ali Bongo Ondimba inaugure « les Aciéries du Gabon » à Nkok   --    Ali Bongo Ondimba inaugure « les Aciéries du Gabon » à Nkok   --    BTP : Socoba est-elle encore une société fiable ?   --    BTP : Socoba est-elle encore une société fiable ?   --   
RSS actualités Gaboneco
/
/
/ Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

Publié le 30-07-2014 | 09:56:40
Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

C’est suite à une information émanant d’une source fiable, que la Direction de la Lutte Contre le Braconnage (DLCB) a organisé une descente au village artisanal de Libreville le 28 juillet 2014. A cette occasion, plusieurs produits fauniques prohibés et destinés à la vente ont été saisis. Une équipe conjointe composée des agents de la DLCB, des agents de la Police Judiciaire et des juristes de Conservation Justice, s’est rendue sur le terrain en vu de constater les faits.

Sur les lieux, les agents ont procédé à l’inspection des différents box suspectés. Et à l’issue de cette fouille, trois trafiquants de nationalité Camerounaise ont été arrêtés.

 

Il s’agit de : sieur Bouba Kary Haman Djam, arrêté en possession de 144 portefeuilles en peau de crocodile et serpent, 12 sacs en peau de crocodile et serpent, d’une peau entière de serpent.

Le deuxième interpellé, sieur Aboubacar Dahirou  détenait quant à lui un sac en peau de crocodile, tandis que Bah Ngoubdo  possédait 21 portefeuilles en peau de crocodile et serpent,  18 sacs en peau crocodile et serpent, 5 ceintures en peaux de crocodiles.

 

Ces produits n’étaient que des échantillons confisqués, plusieurs autres articles étant restés dans leurs boxes respectifs.

 

Une autre descente a été organisée le même jour au marché artisanal de Libreville en vue de saisir le reste des articles. Au total, ce sont des centaines de sacs, de portefeuilles et de ceintures qui ont été saisies, représentant le trafic de dizaines, voire centaines de crocodiles.

 

Les mis en cause ont été conduits dans les locaux de la PJ où ils ont été placés en garde à vue, puis relâchés en attendant leur audition prévue pour ce mercredi 30 Juillet à 9h.

 

A noter que ces produits proviennent d’autres pays et doivent répondre à des exigences légales internationales, notamment à la CITES ou Convention de Washington (Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore Sauvages Menacées d’Extinction). Ce qui, concernant les produits saisis, n’était nullement le cas.

 

D’ailleurs, la loi gabonaise protège intégralement les trois espèces de crocodiles. La chasse, la capture, la détention, le transport et la commercialisation des espèces intégralement protégées comme les crocodiles sont interdits, et les infractions vis-à-vis de ces espèces sont punies de 3 à 6 mois de prison avec des amendes allant de 100.000 à 10 millions de francs CFA.

Auteur : ACB | Source: Conservation Justice | Publié initialement : le 30-07-2014 à 09:56:40
Réagir à l'article

Votre nom:
Votre email:
Votre commentaire:
Veuillez recopier le code de sécurité: CAPTCHA Image [ Different Image ]

Newsletter Gaboneco

Pour la recevoir, inscrivez-vous

Désinscription à la Newsletter

GabonEco TV

toutes les vidéos >

L'info en image


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/gaboneco/www/vue/utils.php on line 731

Revue de Presse

  • publié le :19-01-2016
    Informations africaines: Revue de la presseRevue de la presse
    Trois sujets à la une de l’actualité de la semaine écoulée : le sacre de l’internationale Aubame Eyang, la promotion dont ont bénéficié les...

La revue économique

Brèves