Gaboneco | Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents ...
MAJ Wednesday 17 September 2014 | 03h28
| | | |
Dernières infos
Football/Afrique: fraude sur l'âge des joueurs, un problème récurent   --    Maroc/Botola Pro: Franck Engonga Obame rejoint l'OC Khourigba   --    Maroc: Un sosie du Roi Mohamed VI écope de trois ans d'emprisonnement    --    Rentrée administrative hier, et toujours pas de nouveau ministre de l’Education nationale !   --    La construction d’une usine de production de fer en projet à Kango   --    Le président du conseil départemental de Fougamou écroué pour séquestration   --    Les régies financières en grève illimitée depuis lundi   --    La presse gabonaise lue par l’Agitateur   --    La presse gabonaise lue par l’Agitateur   --    Eliminatoires CAN U17 : Le Gabon l’emporte 2-1 face au Nigéria   --    L’international gabonais Duval Nzembi signe à FES au Maroc   --    Médias : service minimum jusqu'à nouvel ordre à Radio Gabon et Radio 2   --    FPN : les promus prennent officiellement leur fonction   --    Le Gabon émet 320 milliards de Fcfa d’emprunt obligataire sur les marchés financiers internationaux   --    Maître Ndoye Loury désormais libre!   --    Eliminatoires CAN U17/ Les Panthères du Gabon à l'assaut du Nigéria demain   --    Ghana: l’entraineur James Kwesi Appiah limogé par sa fédération   --    Gabon Burkina Faso et Congo Brazzaville, futures plateformes de l'opération "Action Lumière" du Maroc   --    Habitat : des logements de la SNLS prêts pour la commercialisation   --    UBA élue "meilleure banque transactionnelle 2014" d’Afrique   --   
RSS actualités Gaboneco
/
/
/ Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

Publié le 30-07-2014 | 09:56:40
Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

C’est suite à une information émanant d’une source fiable, que la Direction de la Lutte Contre le Braconnage (DLCB) a organisé une descente au...

C’est suite à une information émanant d’une source fiable, que la Direction de la Lutte Contre le Braconnage (DLCB) a organisé une descente au village artisanal de Libreville le 28 juillet 2014. A cette occasion, plusieurs produits fauniques prohibés et destinés à la vente ont été saisis. Une équipe conjointe composée des agents de la DLCB, des agents de la Police Judiciaire et des juristes de Conservation Justice, s’est rendue sur le terrain en vu de constater les faits.

Sur les lieux, les agents ont procédé à l’inspection des différents box suspectés. Et à l’issue de cette fouille, trois trafiquants de nationalité Camerounaise ont été arrêtés.

 

Il s’agit de : sieur Bouba Kary Haman Djam, arrêté en possession de 144 portefeuilles en peau de crocodile et serpent, 12 sacs en peau de crocodile et serpent, d’une peau entière de serpent.

Le deuxième interpellé, sieur Aboubacar Dahirou  détenait quant à lui un sac en peau de crocodile, tandis que Bah Ngoubdo  possédait 21 portefeuilles en peau de crocodile et serpent,  18 sacs en peau crocodile et serpent, 5 ceintures en peaux de crocodiles.

 

Ces produits n’étaient que des échantillons confisqués, plusieurs autres articles étant restés dans leurs boxes respectifs.

 

Une autre descente a été organisée le même jour au marché artisanal de Libreville en vue de saisir le reste des articles. Au total, ce sont des centaines de sacs, de portefeuilles et de ceintures qui ont été saisies, représentant le trafic de dizaines, voire centaines de crocodiles.

 

Les mis en cause ont été conduits dans les locaux de la PJ où ils ont été placés en garde à vue, puis relâchés en attendant leur audition prévue pour ce mercredi 30 Juillet à 9h.

 

A noter que ces produits proviennent d’autres pays et doivent répondre à des exigences légales internationales, notamment à la CITES ou Convention de Washington (Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore Sauvages Menacées d’Extinction). Ce qui, concernant les produits saisis, n’était nullement le cas.

 

D’ailleurs, la loi gabonaise protège intégralement les trois espèces de crocodiles. La chasse, la capture, la détention, le transport et la commercialisation des espèces intégralement protégées comme les crocodiles sont interdits, et les infractions vis-à-vis de ces espèces sont punies de 3 à 6 mois de prison avec des amendes allant de 100.000 à 10 millions de francs CFA.

Auteur : ACB | Source: Conservation Justice | Publié initialement : le 30-07-2014 à 09:56:40
Réagir à l'article

Votre nom:
Votre email:
Votre commentaire:
Veuillez recopier le code de sécurité: CAPTCHA Image [ Different Image ]

Newsletter Gaboneco

Pour la recevoir, inscrivez-vous

Désinscription à la Newsletter

Logo publicité

L'Edito

Revue de Presse

  • publié le :15-09-2014
    Informations africaines: La presse gabonaise lue par l’AgitateurLa presse gabonaise lue par l’Agitateur
    Le lourd dossier des détournements massifs de l’argent affecté aux fêtes tournantes aujourd’hui objet d’enquêtes judiciaires qui visent cert...
  • publié le :08-09-2014
    Informations africaines: Revue de la presse de l’AgitateurRevue de la presse de l’Agitateur
    La grosse actualité ayant focalisé la presse parue la semaine écoulée c’est, incontestablement, la démission du Professeur Léon Nzouba de son...
  • publié le :04-09-2014
    Informations africaines: La presse  gabonaise lue par l’Agitateur :La presse gabonaise lue par l’Agitateur :
    Trois grands sujets dans cette revue de presse. D’abord le discours quelque peu xénophobe de l’opposition incarnée par Jean Ping et ses amis du ...

Brèves

GabonEco TV

toutes les vidéos >