Gaboneco | Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents ...
MAJ Monday 24 November 2014 | 18h30
| | | |
Dernières infos
La presse gabonaise lue par l’Agitateur : Qui dit vrai ?   --    Football :Yrondu Musavu King indisponible pendant quatre à six semaines    --    GES Marrakech 2014 : Renforcement des relations entre les ministères gabonais et marocain des PME   --    BBS School: La cuvée 2013-2014 sur le marché de l'emploi   --    Football : L’AS Mangasport pulvérise les Diables Noirs du Congo   --    Port-Gentil : Le FUOPA en quête d’adhésion populaire   --    Port-Gentil : Le FUOPA en quête d’adhésion populaire   --    GES Marrakech 2014 : La participation gabonaise jugée satisfaisante   --    Rencontre entre Ali Bongo et les syndicats : Une douche froide pour les agitateurs politiques   --    Rencontre entre Ali Bongo et les syndicats : Une douche froide pour les agitateurs politiques   --    Rencontre entre Ali Bongo et les syndicats : Une douche froide pour les agitateurs politiques   --    Secteur pétrolier : La demande en produits pétroliers augmentera de 70 % en Afrique à l’horizon 2025   --    Mario Lemina est papa   --    Ali Bongo Ondimba récompensé pour son action en faveur de l'environnement   --    Football : Emmanuel Adebayor accuse sa mère et ses soeurs de se livrer à des actes de sorcellerie   --    Coupe de la CEMAC/ A quand la publication de la liste des Panthères B ?   --    Jules Aristide Bourdes Ougouliguende attaque Gabon Télévision   --    GES 2014/ Ali Bongo Ondimba : « Mettre les femmes et les jeunes au cœur du développement »   --    Interview Joyce Ontsaga : « Mon troisième roman va s’intituler l’Aventure »   --    Interview Joyce Ontsaga : « Mon troisième roman va s’intituler l’Aventure »   --   
RSS actualités Gaboneco
/
/
/ Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

Publié le 30-07-2014 | 09:56:40
Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

C’est suite à une information émanant d’une source fiable, que la Direction de la Lutte Contre le Braconnage (DLCB) a organisé une descente au...

C’est suite à une information émanant d’une source fiable, que la Direction de la Lutte Contre le Braconnage (DLCB) a organisé une descente au village artisanal de Libreville le 28 juillet 2014. A cette occasion, plusieurs produits fauniques prohibés et destinés à la vente ont été saisis. Une équipe conjointe composée des agents de la DLCB, des agents de la Police Judiciaire et des juristes de Conservation Justice, s’est rendue sur le terrain en vu de constater les faits.

Sur les lieux, les agents ont procédé à l’inspection des différents box suspectés. Et à l’issue de cette fouille, trois trafiquants de nationalité Camerounaise ont été arrêtés.

 

Il s’agit de : sieur Bouba Kary Haman Djam, arrêté en possession de 144 portefeuilles en peau de crocodile et serpent, 12 sacs en peau de crocodile et serpent, d’une peau entière de serpent.

Le deuxième interpellé, sieur Aboubacar Dahirou  détenait quant à lui un sac en peau de crocodile, tandis que Bah Ngoubdo  possédait 21 portefeuilles en peau de crocodile et serpent,  18 sacs en peau crocodile et serpent, 5 ceintures en peaux de crocodiles.

 

Ces produits n’étaient que des échantillons confisqués, plusieurs autres articles étant restés dans leurs boxes respectifs.

 

Une autre descente a été organisée le même jour au marché artisanal de Libreville en vue de saisir le reste des articles. Au total, ce sont des centaines de sacs, de portefeuilles et de ceintures qui ont été saisies, représentant le trafic de dizaines, voire centaines de crocodiles.

 

Les mis en cause ont été conduits dans les locaux de la PJ où ils ont été placés en garde à vue, puis relâchés en attendant leur audition prévue pour ce mercredi 30 Juillet à 9h.

 

A noter que ces produits proviennent d’autres pays et doivent répondre à des exigences légales internationales, notamment à la CITES ou Convention de Washington (Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore Sauvages Menacées d’Extinction). Ce qui, concernant les produits saisis, n’était nullement le cas.

 

D’ailleurs, la loi gabonaise protège intégralement les trois espèces de crocodiles. La chasse, la capture, la détention, le transport et la commercialisation des espèces intégralement protégées comme les crocodiles sont interdits, et les infractions vis-à-vis de ces espèces sont punies de 3 à 6 mois de prison avec des amendes allant de 100.000 à 10 millions de francs CFA.

Auteur : ACB | Source: Conservation Justice | Publié initialement : le 30-07-2014 à 09:56:40
Réagir à l'article

Votre nom:
Votre email:
Votre commentaire:
Veuillez recopier le code de sécurité: CAPTCHA Image [ Different Image ]

Newsletter Gaboneco

Pour la recevoir, inscrivez-vous

Désinscription à la Newsletter

Revue de Presse

Brèves

GabonEco TV

toutes les vidéos >