Gaboneco | Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents ...
MAJ Thursday 30 October 2014 | 19h53
| | | |
Dernières infos
OMD : à quelques mois de 2015, le Gabon a- t-il atteint les objectifs fixés?   --    OMD : à quelques mois de 2015, le Gabon a- t-il atteint les objectifs fixés?   --    Réunion des partenaires techniques et financiers du Cames à Libreville   --    Alliance entre ITA Gabon et l’ENSIATE Paris pour la formation des éco- énergéticiens   --    Exploitation pétrolière : arrivée d’un nouveau concurrent    --    Le gardien de but des Bafana Bafana, Senzo Meyiwa sera inhumé ce samedi   --    La directrice de l’Unitar reçue par Daniel Ona Ondo   --    Des soldats gabonais formés à la prévention contre Ebola   --    Football : Un joueur gabonais en première division chypriote   --    Réforme Santé/Ali Bongo Ondimba : « La culture des résultats doit remplacer celle des moyens »   --    Alain Claude Bilie By Nze : « On ne commente pas le Kongossa au prétexte qu’il a été fait par un blanc »   --    Alain Claude Bilie By Nze : « On ne commente pas le Kongossa au prétexte qu’il a été fait par un blanc »   --    Incendies au marché de Mont Bouët: A qui profitent-ils ?   --    Air France envisage de créer des liaisons directes entre Paris et Port-Gentil   --    CEEAC : le Rwanda fait son come-back    --    370 millions d’Africains de classe moyenne, selon la BAD   --    Cyclisme : Jérôme Casagrande déjà contesté ?   --    Ida Reteno Assonouet à cœur ouvert auprès du Seceg   --    La 2e édition de la foire agricole dès demain!   --    La 2e édition de la foire agricole dès demain!   --   
RSS actualités Gaboneco
/
/
/ Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

Publié le 30-07-2014 | 09:56:40
Des centaines de produits en peaux de crocodiles et serpents saisis au marché artisanal de Libreville

C’est suite à une information émanant d’une source fiable, que la Direction de la Lutte Contre le Braconnage (DLCB) a organisé une descente au...

C’est suite à une information émanant d’une source fiable, que la Direction de la Lutte Contre le Braconnage (DLCB) a organisé une descente au village artisanal de Libreville le 28 juillet 2014. A cette occasion, plusieurs produits fauniques prohibés et destinés à la vente ont été saisis. Une équipe conjointe composée des agents de la DLCB, des agents de la Police Judiciaire et des juristes de Conservation Justice, s’est rendue sur le terrain en vu de constater les faits.

Sur les lieux, les agents ont procédé à l’inspection des différents box suspectés. Et à l’issue de cette fouille, trois trafiquants de nationalité Camerounaise ont été arrêtés.

 

Il s’agit de : sieur Bouba Kary Haman Djam, arrêté en possession de 144 portefeuilles en peau de crocodile et serpent, 12 sacs en peau de crocodile et serpent, d’une peau entière de serpent.

Le deuxième interpellé, sieur Aboubacar Dahirou  détenait quant à lui un sac en peau de crocodile, tandis que Bah Ngoubdo  possédait 21 portefeuilles en peau de crocodile et serpent,  18 sacs en peau crocodile et serpent, 5 ceintures en peaux de crocodiles.

 

Ces produits n’étaient que des échantillons confisqués, plusieurs autres articles étant restés dans leurs boxes respectifs.

 

Une autre descente a été organisée le même jour au marché artisanal de Libreville en vue de saisir le reste des articles. Au total, ce sont des centaines de sacs, de portefeuilles et de ceintures qui ont été saisies, représentant le trafic de dizaines, voire centaines de crocodiles.

 

Les mis en cause ont été conduits dans les locaux de la PJ où ils ont été placés en garde à vue, puis relâchés en attendant leur audition prévue pour ce mercredi 30 Juillet à 9h.

 

A noter que ces produits proviennent d’autres pays et doivent répondre à des exigences légales internationales, notamment à la CITES ou Convention de Washington (Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore Sauvages Menacées d’Extinction). Ce qui, concernant les produits saisis, n’était nullement le cas.

 

D’ailleurs, la loi gabonaise protège intégralement les trois espèces de crocodiles. La chasse, la capture, la détention, le transport et la commercialisation des espèces intégralement protégées comme les crocodiles sont interdits, et les infractions vis-à-vis de ces espèces sont punies de 3 à 6 mois de prison avec des amendes allant de 100.000 à 10 millions de francs CFA.

Auteur : ACB | Source: Conservation Justice | Publié initialement : le 30-07-2014 à 09:56:40
Réagir à l'article

Votre nom:
Votre email:
Votre commentaire:
Veuillez recopier le code de sécurité: CAPTCHA Image [ Different Image ]

Newsletter Gaboneco

Pour la recevoir, inscrivez-vous

Désinscription à la Newsletter

Revue de Presse

  • publié le :23-10-2014
    Informations africaines: Revue de la presse de l’AgitateurRevue de la presse de l’Agitateur
    Le mouvement d’humeur qui paralyse le secteur de l’éducation nationale constitue la trame de cette revue de la presse parue la semaine écoulée.

Brèves

GabonEco TV

toutes les vidéos >