Gaboneco | Grève du personnel de la santé: le ton se durcit ...
Logo publicité en ligne
MAJ Tuesday 21 April 2015 | 16h36
| | | |
Dernières infos
La presse gabonaise lue par l’Agitateur    --    Mimi Mungedi : Une Gabonaise draftée en WNBA   --    Bundesliga/Dortmund : Pierre Emerick Aubameyang buteur et passeur contre le SC Paderborn (3-0)   --    Coupe de la CAF/8e de finale aller: Le CF Mounana se complique la tâche    --    National Foot : Stéphane Nguema offre la victoire au Canon 105 contre Akanda FC (1-0)   --    Jean Rémy Yama bat en brèche les accusations de détournement de fonds portées contre lui   --    A qui profite la mort de Mba Obame?   --    L’avion présidentiel libéré par la justice française   --    Les chroniques de l’Agitateur : Le bal des charognards a commencé   --    Le grand Tam-Tam: le bout du tunnel?    --    L’opposant gabonais André Mba Obame s’en est allé    --    Enseignement supérieur : Daniel Ona Ondo et les enseignants du supérieur discutent de la reprise des cours   --    Le Nantais Yacine Bammou victime d’un cambriolage    --    Le Gabon va émettre des obligations du trésor assimilables sur le marché des titres publics   --    Pierre Emerick Aubameyang interpellé pour excès de vitesse à 195 km/h   --    Grève dans le secteur de l’éducation : La Conasysed en conflit avec les enseignants expatriés   --    Crise au conseil départemental de Bendjé : Lucie Akendengue Daker bientôt réhabilitée dans ses fonctions de présidente ?   --    Futsal : Les entraineurs gabonais à l’école d’Hicham Dguig, instructeur Fifa   --    Coopération : Le Gabon à la source de l’expérience marocaine   --    Création du Ciag pour simplifier l’obtention de documents administratifs   --   
RSS actualités Gaboneco
/ Grève du personnel de la santé: le ton se durcit

Grève du personnel de la santé: le ton se durcit

Publié le 01-04-2014 | 07:41:43
Grève du personnel de la santé: le ton se durcit

En grève depuis lundi 24 mars 2014, les professionnels de la santé réunis au sein du Syndicat National des Personnels de Santé (SYNAPS) ont décidé de durcir leur mouvement de grève et exigent la satisfaction totale de leurs revendications.

En grève depuis le 24 mars 2014, les membres du Syndicat National des Personnels de Santé (SYNAPS) qui ont tenu une réunion de mise au point en fin de semaine dernière, ont décidé de durcir le ton à travers la cessation partielle du service minimum exigé par le droit de grève.

 

Au centre de leurs revendications, la réouverture des écoles de santé de l’intérieur du pays.

« Nous réclamons la réouverture des écoles de santé fermées depuis huit ans. Le personnel de santé doit être formé afin de satisfaire aux exigences du métier qui évolue au fil des années. Depuis près de 12 ans, ce personnel soignant n’a plus bénéficié d’avancement sur le plan administratif, bloquant ainsi leurs carrières », a déclaré le président du SYNAPS, Serge Mikala Moudanga.

 

A en croire le président du SYNAPS, la situation serait alarmante au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Libreville. Dans cette structure publique, le personnel soignant ne reçoit qu’une dizaine de femmes par jour en salle d’accouchement et  réoriente les autres parturientes vers des structures privées ou simplement à leurs domiciles, faute de places.


Même constat au service des urgences où « seuls les cas jugés graves sont admis », a indiqué un médecin urgentiste.


Lancée par le SYNAPS il y a déjà une semaine, la grève des personnels de santé qui touche également d'autres hôpitaux publics de Libreville gagnerait de manière graduelle ceux de l’intérieur du pays où le personnel soignant rencontre aussi de nombreuses difficultés.


Alors que des négociations sont ouvertes avec Fidèle Mengue M’Engouang, le ministre de la Santé, les personnels soignants conditionnent la suspension de leur mouvement de grève par la réouverture immédiate et sans délais des écoles de santé de l'intérieur du pays.

Auteur : ASMP | Source: Gaboneco | Publié initialement : le 01-04-2014 à 07:41:43
Réagir à l'article

Votre nom:
Votre email:
Votre commentaire:
Veuillez recopier le code de sécurité: CAPTCHA Image [ Different Image ]
Javen - 2014-06-18 21:40:07
Thank you for your attention!AIK will run the Letter Writing Marathon(LWM) on December 2012. We will let peploe know through News letter and SNS before the campaign begins. Of course, you can find the info on our website!Please join us when the LWM starts!
ellonaclement - 2014-04-02 13:56:43
excusez moi si je ramène le débat très bas je suis personnel de santé ancien membre du synaps,laisser moi vous dire que Mikala actuel secrétaire général du syndicat n'aime pas les fangs à la tête du ministère cette grève doit être soutenue mais pourquoi avoir attendu le départ NZouba pour lancer son mouvement? comme il avait fait en son temps lorsque Denise Mekam remplaçait A Ngoma.Ca me fait très mal,ce sont les gabonais qui souffrent.

Newsletter Gaboneco

Pour la recevoir, inscrivez-vous

Désinscription à la Newsletter

GabonEco TV

toutes les vidéos >

Revue de Presse

  • publié le :30-03-2015
    Informations africaines: La presse gabonaise lue par l’Agitateur La presse gabonaise lue par l’Agitateur
    La presse parue la semaine écoulée est longuement revenue sur la crise sociale marquée par la grève qui paralyse le secteur de l'Education nationa...
  • publié le :27-03-2015
    Informations africaines: La presse gabonaise lue par l’Agitateur La presse gabonaise lue par l’Agitateur
    La revue de la presse a pour sujet essentiel la crise sociale marquée par la grève dans le secteur public, notamment celui de l'Education qui paraly...
  • publié le :10-03-2015
    Informations africaines: La presse gabonaise lue par l’AgitateurLa presse gabonaise lue par l’Agitateur
    La démission de René Ndemezo'o Obiang du Parti démocratique gabonais (PDG), constitue l'essentiel de l'actualité traitée par la presse gabonaise ...
  • publié le :03-03-2015
    Informations africaines: La presse gabonaise lue par l’AgitateurLa presse gabonaise lue par l’Agitateur
    Deux sujets ont dominé la presse parue la semaine dernière: la mise en place d'un nouveau gouvernement d'ouverture ainsi que le suggèrent certains ...

Brèves