Le Crédit d\’impôt embauche nouvelle : un outil de lutte contre le chômage resté aux oubliettes

jeudi 6 février 2014 Economie


Lancé en 1998 dans le but d\’alléger les charges des entrepreneurs et donc, de réduire considérablement la pauvreté au Gabon, le \"Crédit d\’impôt embauche nouvelle\" fait partie des mesures mises en place par l\’Etat pour favoriser l\’embauche au Gabon. Dix ans après son introduction, sa mise en application n\’est pas encore effective. Qu\’est-ce qui cloche ?

14.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;mso-ascii-theme-font:major-latin;
mso-hansi-theme-font:major-latin;mso-bidi-font-family:Arial;color:#222222;
background:white\">Depuis sa création en 1998, le \"Crédit d\’impôt embauche
nouvelle\" se présente comme un outil important de lutte contre la pauvreté
au Gabon dans la mesure où, l\’objectif recherché par les autorités gabonaises
lors de la création de ce mécanisme, était d\’alléger les charges fiscales des
entreprises afin de les inciter à 
embaucher davantage.

14.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;mso-ascii-theme-font:major-latin;
mso-hansi-theme-font:major-latin;mso-bidi-font-family:Arial;color:#222222;
background:white\"> 

14.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;mso-ascii-theme-font:major-latin;
mso-hansi-theme-font:major-latin;mso-bidi-font-family:Arial;color:#222222;
background:white\">Cet outil de développement social considéré dès le départ
comme un facteur de lutte contre le chômage au Gabon semble avoir été relégué
aux oubliettes.

14.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;mso-ascii-theme-font:major-latin;
mso-hansi-theme-font:major-latin;mso-bidi-font-family:Arial;color:#222222;
background:white\"> 

14.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;mso-ascii-theme-font:major-latin;
mso-hansi-theme-font:major-latin;mso-bidi-font-family:Arial;color:#222222;
background:white\">Si pour les responsables d\’entreprises, l\’inaboutissement de
cet outil est le fait de son manque de pertinence, les raisons  de cet échec seraient ailleurs, selon Rodrigue
Ngoulou, expert comptable auprès du cabinet d\’audit et d\’expertise New Ace.

14.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;mso-ascii-theme-font:major-latin;
mso-hansi-theme-font:major-latin;mso-bidi-font-family:Arial;color:#222222;
background:white\"> 

14.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;mso-ascii-theme-font:major-latin;
mso-hansi-theme-font:major-latin;mso-bidi-font-family:Arial;color:#222222;
background:white\">Pour l\’expert comptable qui exposait  les enjeux de cet outil lors d\’un séminaire
organisé le 4 février 2014, ce sont les ministères du Travail, de l\’Economie et
la Direction Générale des Impôts (DGI) qui participent à l\’échec de la mise en œuvre
du crédit d\’impôt embauche nouvelle, tant ils manquent d\’en faire la promotion.

14.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;mso-ascii-theme-font:major-latin;
mso-hansi-theme-font:major-latin;mso-bidi-font-family:Arial;color:#222222;
background:white\"> 

14.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;mso-ascii-theme-font:major-latin;
mso-hansi-theme-font:major-latin;mso-bidi-font-family:Arial;color:#222222;
background:white\">« Nous nous sommes
rendus compte du fait qu\’il existait un dispositif fiscal très peu connu des
opérateurs économiques. Nous nous sommes donc dit qu\’il était temps que nous
apportions l\’information vers les opérateurs, pour que ce mécanisme soit
opérationnel. Parce que les entreprises se plaignent très souvent que l\’Etat ne
les aide pas
 », a dénoncé Rodrigue Ngoulou.

14.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;mso-ascii-theme-font:major-latin;
mso-hansi-theme-font:major-latin;mso-bidi-font-family:Arial;color:#222222;
background:white\"> 

14.0pt;line-height:115%;font-family:Cambria;mso-ascii-theme-font:major-latin;
mso-hansi-theme-font:major-latin;mso-bidi-font-family:Arial;color:#222222;
background:white\">Encadré par l\’article 16a du Code Général des Impôts (CGI) et
de l\’instruction n°131/1999 de la Direction Générale des Impôts (DGI), le
\"Crédit d\’impôt embauche nouvelle\", est un mécanisme d\’allégement
fiscal conditionné par la création d\’emploi et qui se situe à 20% du montant
des salaires bruts versés aux nouveaux salariés.


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs