Cinq agences d’exécution agricoles signent des contrats d’objectifs

samedi 26 octobre 2013 Economie


Cinq agences d’exécution, créées pour jouer un rôle dans le processus de développement de l’agriculture au Gabon, ont signé jeudi 24 octobre, des contrats d’objectifs et de performance visant à accomplir les objectifs stratégiques assignés au plan sectoriel agriculture-élevage et secteur pêche.

Cinq agences d’exécution dont, l’Office national de développement rural (Onader), l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa), l’Office national des laboratoires agricoles (Onala),l’Agence de collecte et de commercialisation des produits alimentaires (Accopa, l’Office de recherche et d’introduction du matériel végétal amélioré (Oriam) et l’Institut gabonais d’appui au développement (Igad), ont signé en marge de la Foire Agricole Internationale, des contrats d’objectifs de performance visant à valoriser le potentiel agricole, à garantir la sécurité alimentaire, et à promouvoir l’exploitation durable des ressources provenant de la pêche.

Cette nouvelle orientation du rôle de ces agences vise à revoir les responsabilités de celles-ci auprès du ministère de l’Agriculture qui, à lui seul, ne peut atteindre les objectifs assignés à ce secteur au Gabon.

En effet, « le rôle assigné au ministère est celui de la conception et du suivi de l’exécution de la politique agricole, tandis que l’exécution des actions prévues dans le Plan Stratégique Gabon Emergent est désormais du ressort des agences », a souligné Julien Nkoghe Bekale, le ministre de l’Agriculture.

Si pour le ministre de l’Agriculture, le financement est un point nécessaire dans l’aboutissement des objectifs assignés à l’agriculture au Gabon, il n’a toutefois pas manqué de préciser que « le cadre dirigeant compétent n’est pas celui qui a tous les moyens pour agir, mais celui qui, appliquant la règle du maxi-mini, vise à atteindre le maximum de résultats avec le minimum de moyens ».

Il a de ce fait, réitéré son engagement à soutenir l’action de ces agences dans le processus de développement de l’agriculture au Gabon.


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs