National Foot1/Boniface Ndjaou : "Le Stade Mandji ne va pas trop souffrir de la réduction du budget"

samedi 30 avril 2016 Sport


Le Secrétaire général du Stade Mandji, Boniface Ndjaou reste tout de même confiant face à la réduction du budget de la LINAF par le gouvernement. L’équipe dont il a la charge se bat pour le maintien et occupe le 10e rang au classement, à deux points de la lanterne rouge.

Gaboneco (Ge) : Monsieur le SG comment analysez-vous la réduction du budget de la Linaf par le gouvernement ?

Boniface Ndjaou (BN) : De prime abord cela se comprend. Je suis solidaire de cette décision en raison de la baisse du prix du baril du pétrole. La situation économique du pays oblige à revoir certains engagements. Si vous remarquez bien, il n’y a pas que dans le football ou le sport qu’il y a réduction des finances.

Ge : Cette décision a des répercussions graves. Comment cela est vécu dans votre club ?

BN : Nous vivons difficilement cette situation parce que nous avons signé des contrats avec nos sportifs.

Maintenant il va falloir revoir les contrats et arriver à des avenants pour revoir les salaires car il y a une incidence financière. Nous allons renégocier avec les joueurs car les salaires ont été touchés. Mais au delà de cette baisse du budget, nous au stade Mandji , nous bénéficions de deux subventions. Celle de la LINAF et celle de la marie de Port-Gentil qui est le sponsor numéro un de notre club. Nous avons donc la capacité de tout faire pour que nos sportifs ne souffrent pas comme ceux des autres clubs de 1ère division qui n’attendent que la manne de l’Etat.

Ge : Est-ce une obligation de baisser les salaires de 400.000 à 150.000 F CFA, comme souhaité par la LINAF ?

BN : Lors de la rencontre avec le président de la LINAF à Port-Gentil nous avons été clairs avec lui. Le joueur passe un contrat avec un club et non avec la LINAF. Il faut noter que la LINAF dans son souci de bien faire les choses avait fait en sorte que pour mettre les sportifs à l’aise que les salaires soient fixés selon un certain barème. Maintenant il revient à tout un chacun de l’appliquer.

Un contrat entre un club et un joueur c’est un contrat individuel avec les incidences juridiques et judicaires que cela comporte. Il va être difficile que nos sportifs subissent ces aléas. Il ne faut pas oublier que nous sommes soumis aux résultats. Ces résultats passent par le terrain et le terrain c’est un joueur qui est l’aise qui pratique aisément son football. Pour que cela se fasse il faut que son salaire suive.

Ne l’oublions pas, notre objectif c’est le maintien cette année. L’année prochaine nous allons revoir à la hausse nos ambitions pour être parmi les trois meilleurs clubs. Ce souci du maintien oblige donc les dirigeants du Stade Mandji à mettre à l’aise nos footballeurs.

Ge : Donc au Stade Mandji avec les deux subventions, les salaires ne vont pas baisser ?

BN : Je dis non, je prends l’engagement en ma qualité de Secrétaire général pour affirmer que les salaires ne devraient pas baisser. Nous avons pris l’engagement de ne pas frustrer nos joueurs car notre objectif c’est le maintien. Pour ce faire , il faut que nos sportifs soient dans les meilleures conditions que ce soient sur le plan sportif ou économique. Avec nos deux subventions nous allons nous battre pour cela.

Ge : Comment travaille-t-on au stade Mandji sur le plan marketing pour attirer d’autres sponsors ?

BN  : Dans tout club qui se respecte le marketing est vital. Mais dans notre pays c’est un leurre. Nos stades sont vides et la LINAF elle-même est pauvre en termes de marketing. Savez-vous qu’ici à Port Gentil, nombreux sont ceux qui ne savent même pas quand les équipes locales jouent ?La LINAF doit faire montre de professionnalisme et d’imagination féconde pour attirer les sponsors.


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs