National Foot : la LINAFP responsable des forfaits en cascade des clubs de Port-Gentil ?

jeudi 23 février 2017 Sport


Le championnat national de Football de première et deuxième division de football relancé le weekend dernier après la trêve liée à l’organisation de la CAN au Gabon, a enregistré des forfaits en cascade venant des clubs de la ville de Port-Gentil qui réclameraient plusieurs mois de salaires impayés. Cinq jours après ces incidents nuisibles pour l’image du football gabonais, nombreux se demandent où est passée la Ligue nationale de football professionnel (LINAFP) pour en dire un peu plus sur la question qu’elle est censée régler ?

Représentée par 5 clubs au sein du championnat de football de 1ère et 2ème division, la ville de Port-Gentil a enregistré les forfaits de trois ses clubs en 2 journées. Après le Stade Mandji, POG FC et l’Olympique Mandji, clubs de première division et l’AS Solidarité qui évolue en D2 ont fait de même. Les raisons évoquées sont les mêmes, les salaires impayés des joueurs actuellement endettés jusqu’au cou pour la plupart d’entre eux.

Pour plus d’un technicien, la situation chaotique du football gabonais semble être entretenue et cautionnée par ses instances faitières. Cela se confirme par le silence complice de la LINAFP dirigée par Brice Mbika qui ne prend même pas la peine de communiquer officiellement sur la situation des clubs de la capitale économique paralysés par des problèmes de salaires et qui ont décidé le weekend dernier de déclarer forfaits.

Intervenant sur Gaboneco.com dans le cadre d’une interview, il y a quelques mois, le président de la LINAFP avait clairement déclaré qu’il ne pouvait pas aller à l’encontre des clubs actuellement pointés du doigt dans la gestion des salaires des joueurs d’autant plus que ce sont les présidents des dits clubs qui l’ont élu. Toute chose qui laisse croire que les positions opposées des deux parties viendraient à nouveau à un énième blocage du National Foot 1 et 2. Selon l’Association nationale des footballeurs du Gabon (ANFPG) dirigée par Remy Ebanega et Paul Ulrich Kessany, les joueurs ne demandent que le respect de leurs droits pour pratiquer leur métier.

A ce titre, si rien n’est fait pour soulager les joueurs au plus vite, nombreux craignent que le derby de la ville pétrolière qui doit opposer lors de la prochaine journée POG FC au Stade Mandji n’ait pas lieu. Tout comme le match qui confrontera l’Olympique Mandji à Lozo Sport de Lastourville.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs