National Foot/Affaire POG FC : Brice Mbika entendu à la DGR !

lundi 26 février 2018 Sport


Le staff technique de POG FC relégué en deuxième division à la suite d’un troisième forfait enregistré face à l’Union Sportive de Bitam, en match comptant pour la 20e journée du National Foot1, l’année dernière, sur décision de la LINAF pour non paiement des arriérés de la subvention accordée par l’état en début de saison. Pointé du doigt, le président de la LINAF, Brice Mbika est entendu depuis jeudi à la DGR.

Depuis jeudi dernier, le président de la LINAF effectue plusieurs tours à la Direction Générale de Recherche (DGR) de Libreville, pour répondre à une plainte introduite par le staff technique de POG FC, amené par le coach Rigobert Nzamba. Brice Mbika doit justifier le non paiement leur 17 500 000 francs Cfa sur les 20 millions d’arriérés que l’Etat devait à tous les clubs de la catégorie élite. Selon des sources concordantes, la plainte a été au préalable adressée au président fondateur de POG FC, Judicaël Boussougou pour expliquer pourquoi le club n’avait pas jusqu’à ce jour reçu les 17 500 000 francs Cfa reçus par tous les clubs.

Et c’est donc sur convocation des éléments de la DGR que Brice Mbika Ndjambou, le patron de la LINAF, principal acteur de la transaction a été appelé pour donner plus de détails. Outre, le dossier sur les 17 millions de francs CFA, il aurait été constaté lors des échanges, la présence d’une fausse facture fournie par la LINAF pour justifier les dépenses d’un montant de 3 260 000 francs Cfa, (Ndlr : un reliquat de l’exercice précédent). La facture qui datait du mois de novembre mentionnait un montant de 3 705 000 francs Cfa pour les visites médicales des joueurs au mois de janvier. Toute chose qui ne tient pas la route sachant non seulement que le championnat n’avait pas encore démarré au mois de novembre, mais aussi à cause des montants avancés.

D’après certaines indiscrétions, après la deuxième convocation vendredi à la DGR de Brice Mbika, certains joueurs de POG FC ont été contactés pour percevoir individuellement leurs arriérés. Une démarche qui semble donner raison aux dirigeants de POG FC qui parlent de détournement des fonds de la part de la LINAF. La LINAF enregistrerait une autre dette vis-à-vis de POG FC en rapport avec les frais d’engagement pour l’année 2016-2017, les frais de licence, les frais de visites médicales. Pour la suite de l’affaire, Brice Mbika sera une fois de plus attendu ce lundi 26 février courant à la DGR.

Pour rappel, POG FC avait été placé sous tutelle totale par la LINAFP, après deux forfaits face au Stade Migovéen lors de la 8e journée et face au Stade Mandji à la 9e journée en signe de contestation contre la gestion financière du président du club. POG FC dépendait entièrement de l’institution de Brice Mbika, et ce, depuis la 10e journée du championnat. Par conséquent le transport, l’hébergement et les autres dépenses du club de la capitale économique du Gabon étaient gérées par la LINAFP. Le staff technique n’a toujours pas compris pourquoi le 3e forfait enregistré face à l’USB, a été validé sachant que leur équipe basée à cette époque à Lbv n’a pu rallier Port-Gentil en raison des titres de transports (800 milles francs) n’ont pas obtenus.


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs