Musique/ « Tchizambengue » : La nouvelle tuerie de Shan’l !

lundi 28 mai 2018 Culture & people


La maison de production Direct Prod enchaîne ces derniers temps les sorties musicales de ces vedettes. Après la sortie du titre « VIP » de Creole en mars dernier, Direct Prod vient de mettre sur le marché musical le nouveau single de l’artiste Shan’l, baptisé « Tchizambengue », (Ndlr : une œuvre présentée au public en début de week-end écoulé dans l’enceinte de la boite de nuit VIP située au quartier Louis à Libreville). le titre se focalise sur les relations extra-conjugales.

En l’espace de deux mois, clip à l’appui, « Tchizambengue » est la deuxième tuerie musicale mise sur le marché par la maison de production Direct Prod. Soigné par le style artistique de Shan’l la Kinda, le titre constitue un rappel du vécu quotidien de nombreux foyers et autres relations amoureuses. « La tchizambengue, nous dit Shan’l, C’est la maîtresse (Ndlr : le deuxième bureau). C’est une situation ou une personne qui a joué ou qui joue un rôle dans un couple et c’est une chose que personne n’ignore car étant une réalité qui touche quasiment tous les couples ».

Pour l’artiste, même si les femmes se sont appropriées ce titre et voient en cela, une attaque en leur direction, « tchizambengue » s’adresse à tout le monde : (femme comme homme). « Il n’y a pas à dire que cette chanson s’adresse aux femmes en particulier car le titre concerne aussi les hommes », recadre l’artiste. Loin d’être une simple description situationnelle, c’est surtout une interpellation et un rappel à l’endroit des femmes que la vie de couple est une perpétuelle compétition pour garantir sa place. Car selon Shan’l pour les femmes, « Rien n’est acquis parce qu’il y a toujours un loup dehors, une tchiza aux aguets ».

L’artiste au travers de son titre démontre que la vie de couple est une perpétuelle bataille de position voire une expérience souvent douloureuse qui tourmente les couples, particulièrement les femmes qui souvent se cantonnent dans le silence. Pour le producteur de l’artiste et par ailleurs patron de Direct Prod, « Tchizambengue » est un scénario que chacun doit décortiquer à sa manière même si le fond demeure tout avoué. « La chanson c’est un film. On écrit une histoire, plus elle semble vraie, mieux la chanson se porte », soutient-il.


Michaël Moukouangui Moukala

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs