Musique : « Ma déclaration », dernière production de Tina Minkoué !

samedi 16 juin 2018 Culture & people


Auteur-compositeur, chanteuse résidant en France, la gabonaise Tina Minkoué, surnommée « la Tigresse au griffes douces » a présenté officiellement son nouveau maxi single intitulé « Ma déclaration », hier vendredi 15 juin dans les locaux d’Ogooué Labs à Libreville.

En présence de ses fans, sa famille et de l’artiste Macy Ilema, sa complice, Tina Minkoué, alias la « Tigresse au griffes douces » était face à la presse hier pour présenter officiellement son maxi single : « Ma déclaration ». Après son premier disque « Dzamgue », sortie en 2014, le maxi single coproduit par Diamond Music Industrie et Naya PROD en 2015, et son troisième opus « Ma blessure sucrée », (Ndlr : soutenu par Pheel le Montagnard et Davide Tayoraul de la musique ivoirienne), Tina Minkoué vient de sortir un énième maxi single intitulé « Ma déclaration », émanant de la collaboration avec l’arrangeur Prof Ziebede.

« Mon nouveau maxi single compte deux titres à savoir Tic Tac Tic Tac où je chante en Obamba avec l’aide d’Isaac John qui m’a permis de bien articuler les mots et Abora » a déclaré l’artiste. Fruit d’un métissage ethnique car fang et Omiené, Tina Minkoué qui côtoie les chorales depuis son enfance, (elle intègre à 8 ans la chorale les chérubins petits chanteur de Lala, puis celle de Saint-Joseph avant de devenir leader du groupe de danse traditionnelle Essama Jeunesse à 14 ans) a capitalisé une grande expérience.

Sur le choix des titres, Tina Minkoué estime que « Ma déclaration » comme le premier morceau « Tic Tac Tic Tac » est bien appréciée par le public. « Abora » est un remerciement à Dieu et toutes les personnes qui l’aident quotidiennement à évoluer dans la musique. Avec plusieurs tournées internationales notamment en France, Angleterre et Belgique à son actif, Tina Minkoué sera en prestation le 21 juin prochain à l’Institut Français de Libreville dans le cadre d’un Café Concert, organisé par IBOGAZIK. Bon à savoir cet ancien membre de l’orchestre BSB du lycée d’Etat de l’Estuaire a accompagné plusieurs artistes gabonais tels que Pape Nzengui, Landry Ifouta avant son départ pour la France pour des raisons d’études.


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs