Mouila/Eclairage public : Une ville « obscure » !

lundi 29 janvier 2018 Société & environnement


Capitale provinciale de la Ngounié, la commune de Mouila est confronté à un sérieux problème d’éclairage public, lié selon des sources averties, à une facture impayée de la Mairie à la Société d’Energie et d’eau du Gabon (SEEG).

Lorsque ce n’est pas la ville qui est totalement plongée dans l’obscurité en raison de la vétusté des installations, ce sont les rues de la capitale provinciale qui ne sont pas du tout éclairées. La situation qui perdure depuis un bon moment, explique une source bien au fait du dossier, résulte d’une facture impayée de la Mairie au fournisseur d’eau et d’électricité, la Société d’Energie et d’Eau du Gabon, (SEEG). Un problème qui touche les deux arrondissements de la capitale provinciale. Lassées de cette situation qui selon elles, écorne l’image de la ville, les populations interpellent les autorités.

« C’est une situation qui nous inquiète au même titre que vous et qui est, il faut qu’on vous le dise, la source de nombreux maux dont le phénomène du banditisme des jeunes qui gagne en puissance cette ville », a déclaré un habitant de Mouila ayant requis l’anonymat. En effet, le banditisme prend des proportions inquiétantes à Mouila, même si l’absence d’éclairage public n’est pas le seul facteur explicatif. Ce fléau, visible une fois la nuit tombée, se traduit par des attroupements, braquages et autres enlèvements. Ce qui suscite la psychose dans la ville. Pour y circuler la nuit, il faut faire preuve de courage, à moins d’être de « Mouila Magondo » pour savoir où mettre ou ne pas mettre les pieds !


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs